☀︎
archives

Langue

Ce tag est associé à 6 articles

Note de lecture : « J’ai conjugué ce verbe pour marcher sur ton cœur » (Laure Limongi)

Neuf textes pour s’emparer, dans le jeu, le tragique et l’imagination, du lieu des langues – et de ce qui y évolue ou dévolue. x Quelques mois après les superbes secrets corses et leur engendrement d’une radicale indocilité que proposait « On ne peut pas tenir la mer entre ses mains », Laure Limongi nous offre en mars … Lire la suite

Note de lecture : « Ustrinkata » (Arno Camenisch)

Un chef-d’oeuvre de poésie du quotidien et de la mémoire s’étendant loin au-delà du bistrot, au fond du canton des Grisons, à boire naturellement d’un cul sec. x Comment ça de l’eau, dit la Tante à la grande table des habitués dans l’Helvezia, elle fixe l’Alexi, mais t’es marteau. Elle secoue la tête et glisse … Lire la suite

Note de lecture : « 47 Atelier des saveurs » (Charles Sagalane)

Transfiguré par la poésie, un formidable atelier mondial des saveurs, qui se croisent et se mêlent sans jamais se nuire, bien au contraire. Goûteux, intime et politique comme jamais. On brassera et on verra. x (Nous ne sommes que saveurs.) (Aussi bien prendre des notes.) Dans le vaste Musée Moi (titre global d’une oeuvre se … Lire la suite

Note de lecture : « Prendre la parole » (Alexis Jenni)

Dans la durée, surmonter un handicap social maladif par la voie de l’écriture, avec humour. Une belle confidence d’un grand auteur. x Alexis Jenni nous a offert en 2011 un magnifique premier roman (publié), aussitôt récompensé par le prix Goncourt, pleinement justifié cette année-là, me semble-t-il. « L’art français de la guerre » est indéniablement un texte … Lire la suite

Note de lecture : « Chez les Bieresch » (Klaus Hoffer)

L’incroyable chronique ethnologique d’une tentative villageoise de figer le réel en stase éternelle. x Publié en deux tomes en 1979 (« À mi-chemin ») et 1983 (« Le grand potlatch »), traduit en français en un seul volume, en 2010, au Passage du Nord-Ouest par Barbara Fontaine, le premier roman de l’Autrichien Klaus Hoffer établit d’emblée une bien rare … Lire la suite

Note de lecture : « La terre sous les ongles » (Alexandre Civico)

Le brutal et beau parcours du souvenir d’un fils d’immigré espagnol, le temps d’une route Paris-Cadix. x Publié en janvier 2015 chez Rivages, le premier roman d’Alexandre Civico, membre du collectif Inculte propose une plongée incandescente dans la rage et le souvenir d’un fils d’immigré espagnol, le temps d’avaler les 1800 km de Paris-Cadix d’une … Lire la suite