☀︎
archives

Langage

Ce tag est associé à 37 articles

Note de lecture : « 77 » (Marin Fouqué)

Sublime enfance d’un fief : comment grandir dans le silence du sud 77. Drôle, poignant, inventif en diable : une très belle surprise. x MÉTALLISÉE, MÉTALLISÉE, MÉTALLISÉE Trois à la suite. Si lentement. C’est rare. Voilà pourquoi je m’en souviens. Cette journée a commencé comme un moteur qui démarre mal. Une hésitation. Une saccade. Trois … Lire la suite

Note de lecture : « Substance » (Claro)

Aux frontières mystérieuses de la vie, de la mort et de l’identité humaine, un conte farceur, rusé, ambigu, et diaboliquement poétique. x Les mystères sont des monstres patients. La chambre de la Tante était toujours fermée à double tour. Toujours. Deux fois la clé dans la serrure tournait, d’abord dans le sens des aiguilles d’une … Lire la suite

Note de lecture : « Qui a peur de la mort ? » (Nnedi Okorafor)

Un formidable roman d’apprentissage, cruel et cru, violent et beau, alliant technique et magie, pour extraire une véritable mythologie des conflits génocidaires africains, du Biafra au Rwanda, et des émancipations possibles. x Ma vie s’est effondrée quand j’avais seize ans. Papa est mort. Il avait le cœur solide, et pourtant il est mort. À cause … Lire la suite

Note de lecture : « Camarade Papa » (Gauz)

Naissance de la Côte d’Ivoire coloniale et paradoxes contemporains, avec humour tendre et acide. x Sur la rive, une douzaine de fonctionnaires et représentants des factoreries. La quasi-totalité de la population blanche. Chacun est flanqué d’un boy dont la mission du moment est de réparer une injustice physiologique. Contre le soleil, la mélanine pour le … Lire la suite

Note de lecture : « 300,000,000 » (Blake Butler)

D’un gourou serial killer à une apocalypse américaine, ou comment emprunter un labyrinthe rusé pour évaluer la contamination du langage par la violence. Énorme. x LECTURE EN VERSION ORIGINALE AMÉRICAINE Publié en 2014 aux États-Unis, le sixième roman de Blake Butler (le septième si l’on tient compte de la novella qui fut sa première œuvre … Lire la suite

Note de lecture : « Fief » (David Lopez)

L’étonnant langage, actif et tranquille, d’une poésie des horizons bouchés. x C’est un nuage qui m’accueille. Quand j’ouvre la porte je vois couler sous le plafonnier cette nappe brune, épaisse, et puis eux, qui baignent dedans. Ixe, ça ne le dérange pas qu’on fume chez lui, du moment qu’on ne fume pas de clopes. Je … Lire la suite

Note de lecture : « Few of Us » (luvan)

Pendant, après et plus tard : 16 nouvelles mystérieuses recomposent quelques champs de mines du réel. x Nous arrivons au village dans un nuage de poussière. Nous sommes tous de la même famille, car recouverts de la même couche sableuse. Nos voitures, nos peaux, nos vêtements sont rouges. La terre ferrugineuse que nous creusons chaque … Lire la suite

Note de lecture : « En pays conquis » (Thomas Bronnec)

Une politique-fiction assez ordinaire, qui se distingue par un intéressant travail en arrière-plan sur la langue politique. x Deux ans après « Les initiés », Thomas Bronnec revient en ce début 2017 avec « En pays conquis », à nouveau dans la Série noire de Gallimard. Puisant également abondamment dans le matériau documentaire accumulé à l’occasion de son enquête … Lire la suite

Note de lecture : « Aquerò » (Marie Cosnay)

« Voyants, vos papiers ! » – ou l’exceptionnel songe documentaire de la maîtrise politique et personnelle du corps interstitiel. x Une femme d’aujourd’hui chute. Non pas une chute originelle, titanesque ou de celle dont on fonde les religions, en apparence en tout cas. Une chute banale, un bruit qui déstabilise, un moment d’inattention en forêt, un … Lire la suite

Note de lecture bis : « Le début de quelque chose » (Hugues Jallon)

Angoissant farniente. x Le troisième roman d’Hugues Jallon, publié en 2011 aux éditions Verticales, plonge le lecteur dès le premier chapitre dans le malaise et la sauvagerie, avec une scène de traque d’une horde de sangliers, précipités dans le vide du haut d’une falaise. «Tout l’après-midi, avec les autres membres de l’équipe, j’ai regardé les … Lire la suite