☀︎
archives

Langage

Ce tag est associé à 62 articles

Note de lecture : « Protag » (Pierre Barrault)

Entrechoquant les motifs authentiques et les clichés déjantés du film d’espionnage, un petit monument hilarant de subversion et de ruse du langage, à savourer en parfum fraise, naturellement. x Le protagoniste s’appelle Protag Le protagoniste s’appelle Protag. Il est dans le Service. Et comme presque tout le monde dans le Service, il a un supérieur. … Lire la suite

Note de lecture : « La critique littéraire » (Jérôme Roger)

Un petit manuel universitaire dense et précis, particulièrement précieux pour celles et ceux s’intéressant à la forme critique vis-à-vis de la littérature, hier comme aujourd’hui. x On identifie tout de suite le mauvais critique à ce qu’il commence par discuter du poète et non du poème. (Ezra Pound) Pour justifier ce diagnostic du poète Ezra … Lire la suite

Note de lecture : « Réel » (Éric Arlix)

Expérience de pensée science-fictive du devenir machinique usant d’un détour résolument inhabituel, construction de rire et de glace pour sonder le cœur de nos pulsions de consommation toujours plus cool : le nouvel Éric Arlix mérite toute votre attention. x Livre#1 Chapitre 1 9 h 02 Niveau 0 Un hall immense, un dôme gigantesque recouvert … Lire la suite

Note de lecture : « Laborintus Vox » (Rachelle Holbein)

Matrices de substitution sémantique et détournement ô combien rusé de l’arsenal des mathématiques abstraites pour approcher une essence des poésies les plus diaphanes et les plus évanescentes. Un tour de force d’une grande malice et d’une grande finesse. x Note de l’autrice Soit on tente de déterminer la voix par rapport à un concept précis, … Lire la suite

Note de lecture : « La rivière draguée » (Arno Calleja)

Réaliste et magique, glaciale et attachante, poétique contre toutes attentes, une fable policière hautement signifiante à propos d’un crime irrésolu il y a trente-cinq ans. x Voilà ça a repris à l’affaire de l’enfant sans nom. Migraine et troubles visuels. Décoordination du son et de l’image. C’est un corps humain d’accord, tout est conforme, mais … Lire la suite

Note de lecture : « Le ministère des contes publics » (Sandra Lucbert)

Une salutaire bouffée d’antidote, aussi drôle que tragique, à la mise en coupe réglée du langage de la « grande économie » déclinée dans nos vies quotidiennes, au service d’une domination sans partage d’élites repues dont la boutonnière craque. x – La dette publique en littérature ? C’est complètement baroque comme idée. – Complètement : la preuve. … Lire la suite

Note de lecture : « Ici, la Béringie » (Jeremie Brugidou)

Trois âges distincts du détroit de Béring pour un extraordinaire entrelacement de sens, de langages et de rusée spéculation scientifique et politique. Un exceptionnel « retour du submergé » pour faire vaciller en poésie les fausses certitudes. x Malgré le ressac, le ferry manœuvre élégamment au plus proche de la grève d’Ouelen. Le sable froid reçoit mes … Lire la suite

Note de lecture : « La péremption » (Lionel Fondeville)

En un flow poétique malicieusement acharné, un antidote ô combien salutaire à la désintégration du langage dans son usage automatisé, marchandisé et déshumanisé au nom du nombril de l’individu triomphant. x Faire barrage de ses mains, étirer les journées au tricot, enjamber les demi-siècles, vider son sac dans de petits espaces privés et déserts, se … Lire la suite

Note de lecture : « Milieu » (Adrien Lafille)

Une formidable et cruelle expérience poétique, un exercice discret et brutal de linguistique appliquée pour explorer le sens des mots et des vies. Dans la petite maison près du pont. x x Elle lui a toujours fait signe de la main lorsqu’il sortait de la maison et ce matin rien. Ce qu’il avait compris c’était … Lire la suite

Note de lecture : « La bête, son corps de forêt » (Perrine Le Querrec)

Ce qui se passe au cœur de la forêt lorsque deux corps tentent de s’y rencontrer. Une poésie brève, intense, sauvage et puissante. x Terre ferme, tout tangue ainsi nos corps de fourrure ainsi les cris sauvages ainsi la jouissance ses noms ainsi l’abandon ce don Publié quelques jours avant le confinement sanitaire de mars … Lire la suite