☀︎
archives

Kim Stanley Robinson

Ce tag est associé à 53 articles

Note de lecture : « Aquariums » (J.D. Kurtness)

Roman de passions joliment dévorantes et d’éducations atypiques bien digérées, de transmissions essentielles à travers les âges et d’écosystèmes en phase avancée de décomposition, « Aquariums » réussit le pari rare d’un pessimisme apocalyptique transformé sous nos yeux en paradoxal principe Espérance. x Mon projet de doctorat consistait à reproduire les conditions de vie du récif de … Lire la suite

Note de lecture : « Apprendre, si par bonheur » (Becky Chambers)

Un paradoxal retour aux sources humaines de l’exploration, du côté de la connaissance gratuite et de la curiosité pure, en une forme songeuse d’utopie radicale. x VEUILLEZ LIRE CECI Si vous ne lisez qu’un document parmi ceux que nous avons envoyés, que ce soit celui-ci. Je vous le demande en sachant fort bien que je … Lire la suite

Note de lecture : « Fully-Automated Luxury Communism » (Aaron Bastani)

Un manifeste provocateur et enlevé, pour montrer que seul le capitalisme contemporain et son avidité souvent machiavélique empêchent de réaliser à brève échéance une société d’abondance, écologique et sociale, sous le signe de la technologie triomphante, pour toutes et tous. x LECTURE EN VERSION ORIGINALE ANGLAISE x Activiste et journaliste infatigable, co-fondateur du petit groupe … Lire la suite

Note de lecture : « Ouvrir une voie » (Emmanuel Faber)

Récit d’une passion montagnarde personnelle, subtil montage métaphorique d’un espéré changement profond du capitalisme contemporain, conduit d’une manière aussi déterminée que rêveuse, un ouvrage alpin surprenant et précieux. x Lundi 16 août 2021 Je suis dans l’antichambre du pays : un TGV qui m’y emmène à 300 km/h. J’aime cet espace-temps si particulier du voyage. … Lire la suite

Note de lecture : « Collisions par temps calme » (Stéphane Beauverger)

Somptueux vertige de la véritable utopie socio-technologique, concentré de quête philosophique bienveillante, pursuit of happiness sans complaisance ni aveuglement : cent pages nettement revigorantes de grand art imaginaire et politique. x Après le déjeuner, je laisse à Calie le temps de visiter mon royaume et choisir sa chambre. Au bruit de ses pas, je comprends … Lire la suite

Note de lecture : « Réécrire l’Amérique – Vers une littérature des lieux » (Barry Lopez)

D’un grand voyageur arctique, géographe humain et résistant infatigable, un récit, un manifeste et un entretien pour tenter d’enfin habiter notre monde américanisé sans le détruire. x Quelques heures après minuit le matin du 4 octobre du calendrier julien occidental – ou le 22 octobre, selon le calendrier grégorien moderne -, Juan Rodriguez Bermeo, au … Lire la suite

Note de lecture : « Ici, la Béringie » (Jeremie Brugidou)

Trois âges distincts du détroit de Béring pour un extraordinaire entrelacement de sens, de langages et de rusée spéculation scientifique et politique. Un exceptionnel « retour du submergé » pour faire vaciller en poésie les fausses certitudes. x Malgré le ressac, le ferry manœuvre élégamment au plus proche de la grève d’Ouelen. Le sable froid reçoit mes … Lire la suite

Note de lecture : « Ru » (Camille Leboulanger)

Comment habiter Ru ? Ou comment la métaphore science-fictive combattante invite à interroger nos anciennes manières, encore beaucoup trop présentes hélas, d’habiter la Terre. Une redoutable expérience de pensée conduite en thriller socio-scientifique. x Il ouvre les yeux, la tête sur le sable. Étourdi, le garçon se redresse péniblement. L’écume mouille encore un peu plus … Lire la suite

Note de lecture : « L’hôtel de verre » (Emily St. John Mandel)

Et si vous avaliez du verre brisé ? Le rêve emblématique de Madoff revisité en un jeu de miroirs à traverser, d’une puissance hautement inhabituelle. x Et si vous avaliez du verre brisé ? Une phrase griffonnée au marqueur à aide sur la baie vitrée de l’hôtel Caiette, côté est, avec des traînées de blanc … Lire la suite

Note de lecture : « Curiosity » suivi de « L’Agrandirox » (Sophie Divry)

Dans les circonvolutions appliquées, joueuses et mystiques de la tête pensante d’un rover martien – et dans l’exploration d’un remède chimique aux sensations de confinement. x Dieu me parle tous les matins entre 8 h et 10 h. Au lever du soleil, quand les températures sont tellement basses au-dessous de zéro que le plus petit … Lire la suite