☀︎
archives

Ketty Steward

Ce tag est associé à 14 articles

Note de lecture : « Baudelaire Jazz » (Patrick Chamoiseau)

Une grande lecture poétique et musicale, magnifiquement inattendue, politique et malicieuse comme il se doit, de la vie et de l’œuvre de Charles Baudelaire. x Charles Baudelaire, je pense à vous. Méditatif. Ma méditation est fille de l’ombre et de la lumière. Elle éprouve le mystère. Elle se soucie des arcanes de l’Art et de … Lire la suite

Note de lecture : « Nos futurs solidaires » (Collectif)

Un recueil décisif pour rappeler que la science-fiction, tout en étant fort lucide, peut dépasser la contemplation morbide – et désormais largement récupérée par le spectaculaire marchand – des lendemains qui déchantent, et recommencer à alimenter un principe Espérance. x Pas de note de lecture proprement dite sur le blog pour ce magnifique recueil, puisqu’il … Lire la suite

Note de lecture : « Meadowlands » (Louise Glück)

Un recueil pénétrant et alerte dévoilant parfaitement les facettes rusées de l’écriture poétique de la prix Nobel 2020. x PARABOLE DU ROI En regardant devant lui, le grand roi ne voyait pas le destin mais simplement l’aube étinceler sur l’île inconnue : en tant que roi il pensait à l’impératif – mieux vaut continuer à … Lire la suite

Note de lecture : « Tè mawon » (Michael Roch)

Un passionnant roman afro-cyberpunk largement révolutionnaire, jouant avec des futurs caraïbes transcendés par la présence du Tout-Monde cher à Glissant et Chamoiseau. Une créolisation en action des esprits et du langage. Une grande réussite audacieuse. x Pas de note de lecture proprement dite pour ce « Tè mawon » de Michael Roch, publié à La Volte en … Lire la suite

Note de lecture : « Ursula K. Le Guin : De l’autre côté des mots » (Collectif)

Pour la première fois en français, une somme critique, littéraire et poétique particulièrement impressionnante, avec 29 contributrices et contributeurs, à propos de la grande Ursula K. Le Guin. x Publiée chez ActuSF en août 2021, coordonnée et préfacée par David Meulemans, que l’on connaissait avant tout comme le responsable des éditions Aux Forges de Vulcain, … Lire la suite

Note de lecture : « Le paquebot immobile » (Philippe Curval)

Comme une série télévisée à haute intensité, à rebondissements et à ellipses, le feuilleton d’une utopie improbable et hallucinée, fondée sur la mer de déchets plastiques solidifiés du Pacifique nord. x Une vis de protection à déboulonner. Véra souleva le hublot, se hissa vers l’extérieur. Sans lui en donner la raison, Gaon lui avait pourtant … Lire la suite

Note de lecture : « Indésirable » (Erwan Larher)

Micro-politiques locales et vieilles pierres, grand banditisme international et utopies concrètes, politiques de genre et émancipations quotidiennes : un roman explosif et audacieux au confluent exact de l’intime et du politique, du sauvage et du domestique. x Paysage bucolique à tendance bocagère, relief vallonné, revêtement routier récent – à l’oreille, probablement un béton bitumineux drainant. … Lire la suite

Note de lecture : « Sauve qui peut – Demain la santé » (Collectif)

« On avait changé de lunettes et un continent immense avait surgi » : quinze nouvelles pour tenter d’imaginer les lignes de fuite de notre rapport social et politique aux systèmes de santé. Impressionnant. x La fiction littéraire en général, et la science-fiction en particulier, s’attachent depuis longtemps aux résonances intimes de la santé, de la maladie, … Lire la suite

Note de lecture : « L’empire et l’absence » (Léo Strintz)

Dans le night-club scénarisé en permanence de « Lucifer », lorsque la distinction entre artiste, figurant et badaud a implosé, lorsque l’intériorité a été vendue ou volée en désespoir de cause, nul ne vous entendra crier. Un roman littéralement sidérant. x Les feuilletons personnels n’avaient jamais été aussi nombreux – et à un certain niveau, ici, dans … Lire la suite

Note de lecture : « Croc fendu » (Tanya Tagaq)

Se jouant de toutes les formes littéraires établies en les mêlant joyeusement, le récit poétique, cruel et savoureux d’un improbable passage à l’âge adulte, dans le Grand Nord canadien des années 1975-1980. x Des fois on se mettait à l’abri dans le placard quand les ivrognes rentraient du bar. Assis, cachés, les genoux collés, on … Lire la suite