☀︎
archives

Kamel Daoud

Ce tag est associé à 5 articles

Note de lecture : « Tu dormiras quand tu seras mort » (François Muratet)

La guerre d’Algérie, sur le terrain, toujours plus complexe qu’il n’y paraît vu de loin. x On était à la fin de l’année 1959 et le général président avait décidé de mettre le paquet pour terminer la guerre en Algérie. Ça voulait dire balancer du muscle et du plomb, retourner chaque caillou du djebel, napalmer … Lire la suite

Note de lecture : « Climats de France » (Marie Richeux)

La pierre, sociale, malmenée et trahie, en ultime trait d’union de destins divergents jamais correctement ressoudés. x En rentrant à Paris lors du premier voyage, je portais très fort en moi l’empreinte du bâtiment. Quelques rebonds sur Internet transformaient l’essai : l’homme qui avait imaginé la cité Climat de France à Alger à la fin … Lire la suite

Note de lecture : « 1962, le dernier voyage » (Mehdi Charef)

Le dernier train pour l’exil : sept personnes à quai pour dire la tragédie. x Fumiers d’indigènes, macaques, fellouzes de mon cul ! La France, la vraie, représentée par Barnabé ici même… (Il se tape sur la poitrine) …valeureux cheminot de la grande famille de la SNCF qui a tant œuvré pour vous en amenant … Lire la suite

Note de lecture : « Le harki de Meriem » (Mehdi Charef)

Cru et poignant, le destin d’une famille de harkis de 1959 à 1989. x Publié en 1989 au Mercure de France, réédité en 2016 chez Agone, le deuxième roman de Mehdi Charef, six ans après son célèbre « Le thé au harem d’Archi Ahmed », qui lança la carrière principale, celle de cinéaste – avec le film … Lire la suite

Note de lecture : « Kannjawou » (Lyonel Trouillot)

Chronique d’un quartier populaire dans un Haïti occupé et dépossédé de son avenir. x «Un pays occupé est une terre sans vie.» Depuis son bout de trottoir d’un quartier populaire d’une ville haïtienne, le narrateur de «Kannjawou» regarde et témoigne, sous forme de chronique des gens et des lieux, de la violence de l’exclusion sociale et de … Lire la suite