☀︎
archives

Julien Gracq

Ce tag est associé à 20 articles

Note de lecture : « Les bas-fonds du rêve » (Juan Carlos Onetti)

Treize nouvelles donnant à voir et à connaître Santa Maria, la ville fictive de toutes les failles sud-américaines. x Presque appuyé sur l’horizon, tout petit, le bac s’était immobilisé. Je remontai vers la ville. J’avais déjà oublié la femme à la valise et je n’éprouvais plus ni amour ni curiosité pour cet appel, cette allusion … Lire la suite

Note de lecture : « Omniscience » (André Ourednik)

Une belle fiction métaphorique d’un futur possible des océans de données et des enjeux de leur exploration. x L’Omniscience s’infiltrait quand même un peu par la jointure du scaphandre, il la sentait, la coquine. Ça lui coulait sur la nuque. Renvoyait des flashs de sa sœur assise dans une chambre blanche, ses yeux noir vert … Lire la suite

Note de lecture : « L’invention du monde » (Olivier Rolin)

La journée de l’équinoxe de printemps 1989 comme somme démiurgique du monde, tragique, folle et hilarante. x RELECTURE Laisse-moi chanter les œuvres des hommes, et que chacun retrouve dans mes vers ces choses qui lui sont connues. Comme de haut on a plaisir à reconnaître sa maison, et la gare, et la mairie, et ce … Lire la suite

Note de lecture : « Une épidémie » (Fabien Clouette)

Une citadelle convalescente et mélancolique, une superbe tranche de littérature indicielle et poétique. x Voilà cinq semaines que je suis enfermé. La quarantaine généralisée prend fin à midi. J’ai reçu une lettre de R. Les épidémies qui ont touché la ville dernièrement l’ont remplie de terreur. Sa grand-tante est presque morte dans ses bras un … Lire la suite

Note de lecture : « Churchill, Manitoba » (Anthony Poiraudeau)

Conjurer les fantômes succincts du passé au bord de la baie d’Hudson. Et du même coup, la possibilité de la littérature. x Comme beaucoup de personnes, j’ai longtemps rêvé sur les cartes de géographie. Depuis l’enfance, j’ai collectionné mentalement les formes des pays, l’emboîtement de leurs frontières, les courbes des littoraux et le nom des … Lire la suite

Note de lecture : « L’Écuyère des vagues » (Alexandre Grine)

Aventure maritime et fantastique, irréalité, amour et beauté. x x J’avais tout juste apaisé ma faim quand j’avisai un vapeur en train d’amarrer vis-à-vis de la taverne ; j’attendis que les passagers commencent à descendre la passerelle, et me plongeai dans l’observation de la bousculade causée par leur désir d’arriver au plus tôt chez eux … Lire la suite

Note de lecture : « Vierge » (Amélie Lucas-Gary)

Grossesse miraculeuse et signe des temps, croisade et récupération. Une formidable et joueuse quête charnelle de sens. x   Le Saint-Louis fendait la mer. Les côtes sombraient, et tout autour, il n’y avait pas une ride ; seulement le bleu. À bord, les passagers offraient leurs corps au soleil, les heures glissaient sur leurs paupières. … Lire la suite

Note de lecture : « La chaîne d’or » (Alexandre Grine)

Un bref et fascinant roman d’aventures russe de 1925, teinté d’un profond surréalisme. x « Le vent soufflait… », ayant écrit ces mots, je renversai l’encrier d’un geste maladroit, et la couleur de la petite flaque brillante me fit ressouvenir de la noirceur de cette nuit-là, quand j’étais couché dans le poste d’équipage de « L’Espagnole ». Cette coquille … Lire la suite

Note de lecture : « Chronique des guerres occitanes » (Claude Delmas)

Les imaginaires de la guerre civile et du conflit colonial redoutablement mixés en un conte puissamment déstabilisant. x x x Sortant de l’État-major de province, une caserne en briques roses, sans doute un ancien couvent, dans un quartier pauvre, un de ces quartiers populaires remplis d’odeurs de fruits désintégrés par la pluie dans les caniveaux, … Lire la suite

Note de lecture : « La marraine du sel » (Maurice Fourré)

Drames de l’amour ou sorcellerie dans le bocage ? Un poétique et indécidable roman de 1955. x C’est en 1955 que paraît chez Gallimard ce deuxième roman de Maurice Fourré, romancier-poète ayant « débuté » cinq ans plus tôt, à soixante-quatorze ans, avec le soutien de Julien Gracq, d’André Breton et de Michel Butor (excusez du peu). … Lire la suite