☀︎
archives

Juan Carlos Onetti

Ce tag est associé à 5 articles

Note de lecture : « La Neige de l’Amiral » – Maqroll le Gabier 1 (Alvaro Mutis)

En 1986, le début romanesque d’une saga maritime, fluviale et aventurière aux nombreux tiroirs inattendus, à l’étrange poésie désenchantée et à la malice à nulle autre pareille : Maqroll, dit le Gabier, fait son entrée hors des premiers poèmes dont il était le héros. x RELECTURE Les informations que je possédais indiquaient qu’une bonne partie … Lire la suite

Note de lecture : « Le principe de Van Helsing » (Juan Carlos Mondragón)

En neuf nouvelles, dès 1993, la puissance brutale et joueuse d’un imaginaire capable de se ramifier presque à l’infini pour projeter des mythologies uruguayennes secrètes en insidieux fantasmes fantastiques mondiaux. x La première  chose que l’on entend, c’est le bruit de la serrure, les deux tours complets du mécanisme de sécurité et de l’autre côté, … Lire la suite

Note de lecture : « Le sous-marin Peral » (Juan Carlos Mondragón)

Le choc majeur de onze nouvelles en sarabande diabolique autour d’un inventeur, d’une invention, d’un bar de Montevideo et de leurs cortèges de métaphores audacieuses. x Voici onze nouvelles qui, davantage qu’un recueil, constituent un étrange roman à facettes autour du motif secret du « sous-marin Peral », à la fois création d’un inventeur génial en avance … Lire la suite

Les 24 lectures les plus marquantes de Charybde 2 en 2018

Vingt-quatre titres choisis dans la joie et dans la douleur parmi les 229 lectures (ou relectures) de cette année. Vingt-quatre titres qui m’ont chacun apporté un véritable quelque chose, pas nécessairement petit, et en tout cas toujours potentiellement vital, dans le moulin de la littérature et de la vie, en 2018. Pour la deuxième année consécutive, … Lire la suite

Note de lecture : « La trilogie Sebastián Dun » (Ricardo Colautti)

L’étrange fuite en avant d’un mauvais garçon argentin, moitié follement rêvée, moitié terriblement réaliste. Hors des courants et magnifique. x x x Ici, je me mets à enregistrer. La cour est petite, vingt mètres sur vingt mètres. Nous devons tous faire quelque chose. Si on est occupés, on nous réduit la peine pour bonne conduite, … Lire la suite