☀︎
archives

Jean-Charles Massera

Ce tag est associé à 9 articles

Note de lecture : « Terreur, Saison 1 » (Éric Arlix)

Vingt-deux épisodes de bizarreries comportementales lancinantes, dans toute l’Europe, pour construire brillamment une série terriblement significative. x Des individus se levèrent de leur canapé Ora-ito série spéciale Conforama à 534 euros, de leur clic-clac Hagalund de chez Ikea à 399 euros, de leur canapé Swan d’Arne Jacobsen à 9 934 euros et lâchèrent au sol … Lire la suite

Note de lecture : « Issa Elohim » (Laurent Kloetzer)

Une parabole science-fictive puissante et rusée à l’âge des « crises migratoires ». x L’Hôtel des Mines d’Araies était ma dernière escale avant le camp Frontex, un palace désolé datant du temps de la colonisation avec réseau satellitaire dernier cri, climatisation aléatoire et plomberie bruyante. J’ai envoyé un mot à Edward pour le rassurer et le faire … Lire la suite

Note de lecture : « La crise » / « Je ne me souviens pas » (Joachim Séné)

Justification capitaliste hypnotique et dystopie totale, scandées poétiquement en aphorismes libres et acérés. x Sur la photo, LA CRISE C’EST CHAQUE FIN DE MOIS, le S de MOIS est effacé, ou écrit plus vite, moins fort. La crise c’est chaque fin de moi. Le S écrit en dernier, et soudain il n’y a plus de … Lire la suite

Note de lecture : « Chômage monstre » (Antoine Mouton)

Pendant que les corps travaillent, les esprits et les idées chôment. x Paru en 2017 aux éditions La Contre allée, «Chômage monstre» est un recueil de textes poétiques sur ce que le travail fait au corps et aux mots. Dans «Le metteur en scène polonais», le personnage d’Antoine Mouton était aux prises avec un roman … Lire la suite

Note de lecture : « Hyperrectangle » (Aden Ellias)

Une fort singulière et réjouissante préparation du roman – ou plutôt du cuboïde hyperrectangle qui l’englobe. x La veille au soir, je m’étais donné rendez-vous très tôt le lendemain matin pour écrire un très grand livre ou quelque chose comme ça. La nuit passerait ainsi grosse de ce rendez-vous pris entre ce qu’il fallait bien … Lire la suite

Note de lecture : « Quelques rides » (Fabien Clouette)

Port de pêche anodin ou nid de serpents de tous les dangers ? Faux thriller et intense réussite narrative. x À paraître en janvier 2015 aux toutes jeunes éditions de l’Ogre, le premier roman de Fabien Clouette (après la prometteuse nouvelle « Une épidémie », parue en numérique en 2013)  ne déçoit pas, et semble une parfaite illustration … Lire la suite

Note de lecture : TINA – 4 (Revue)

Un quatrième numéro joliment nourri d’analyse esthétique contemporaine, de Liam Gillick et d’Emmanuelle Urien, ainsi que d’une excellente discussion entre Jean-Charles Massera et Chloé Delaume. x Publié en août 2009, le quatrième numéro de la revue TINA (d’après « There Is No Alternative », le fameux slogan thatchérien instrumentalisé en tant de circonstances depuis lors), aux éditions … Lire la suite

Note de lecture : « Hoax » (Collectif)

Le scam nigéro-ivoirien exploré, dévoilé et retravaillé pour notre plus grand plaisir. x Publié en mars 2008 aux éditions ère, « Hoax », fruit d’un travail collectif, propose une borne sur le chemin d’un phénomène que chacun connaît, et que la Sud-Africaine Lauren Beukes a su aussi joliment intégrer dans son excellent « Zoo City … Lire la suite

Note de lecture : « Dernières nouvelles de l’avenir » (Sebastian Dicenaire)

L’imperfection salutaire d’une rude poésie machinisée au stade terminal d’un capitalisme technique en roue libre. xxx Publié en août 2013 à l’Atelier de l’Agneau dans la collection Architextes, le troisième texte de Sebastian Dicenaire développe une rugueuse poésie à l’intelligence incantatoire, admet l’imperfection, notamment par une dose de sur-exploitation méthodique d’un procédé d’écriture, mais prend … Lire la suite