☀︎
archives

Javier Cercas

Ce tag est associé à 7 articles

Les best-sellers 2018 de la librairie Charybde

Huitième année d’activité pour notre librairie Charybde, 2018 était une année bizarre, toute en transitions (devenir une librairie de garde, notamment) et en incertitudes, ce qui rendait peut-être encore plus difficile qu’à l’accoutumée de prévoir au fur et à mesure de l’apparition des titres quelles seraient nos meilleures ventes sur l’ensemble de ces douze mois, … Lire la suite

25 premiers aperçus de la rentrée (septembre 2018)

RAPPEL DÉSORMAIS LARGEMENT RITUEL : celles et ceux qui suivent ce blog et / ou qui connaissent la librairie Charybde (129 rue de Charenton 75012 Paris) savent que nous n’attachons pas a priori une importance déterminante à la notion de nouveauté au sens usuel du terme (pour nous comme heureusement pour beaucoup d’autres, une nouveauté … Lire la suite

Note de lecture : « L’instant décisif » (Pablo Martín Sánchez)

Six histoires explorant par le prisme de l’intime le moment de la transition démocratique en Espagne. Brillant. x Chaque jour peut contenir toute une vie : Comme Rafael Chirbes l’avait fait avant lui dans «La chute de Madrid», Pablo Martín Sánchez concentre l’action de son roman en une unique journée de mars 1977, qui se trouve … Lire la suite

Note de lecture : « L’étreinte » (Adrien Genoudet)

Sous le double signe de la matière et de la mémoire, un songe bergsonien acéré pour interroger la place de l’image et du voyeurisme dans l’appréhension de l’extrême violence contemporaine. x Matière et mémoire, donc, pour y voir plus clair, pour tenter d’approcher la fabrique de cette image. Je ne suis pas d’accord, c’est ainsi … Lire la suite

Note de lecture : « Comme un blues » (Anibal Malvar)

Dans les replis contemporains de l’état profond espagnol. Bien noir et superbe. x Publié en 1998, « Comme un blues » est le quatrième et dernier roman à date écrit en galicien par Anibal Malvar (son « La ballade des misérables » de 2012, traduit en français chez Asphalte en 2014, l’a été en castillan). Également journaliste et scénariste … Lire la suite

Note de lecture bis : « Le roman de Bolaño » (Éric Bonnargent & Gilles Marchand)

Jeux de miroirs, mises en abyme et jubilation totale, que l’on connaisse ou pas l’œuvre de Roberto Bolaño. x Dans son court texte d’introduction à «Étoile distante», Roberto Bolaño confie que cette histoire a été racontée ou rêvée par son ami Arturo B., son double fictionnel, lui se contentant d’en être le script. Miroir et … Lire la suite

Note de lecture : « Le roman de Bolaño » (Éric Bonnargent & Gilles Marchand)

Deux grands blessés de la vie réunis par courrier en une belle quête de mémoire et de sens face au Mal. x À paraître le 19 mars 2015 aux éditions du Sonneur, le roman à quatre mains concocté par Éric Bonnargent et Gilles Marchand fera certainement beaucoup plus que réjouir les amatrices et amateurs du … Lire la suite