☀︎
archives

Isolement

Ce tag est associé à 14 articles

Note de lecture : « De pierre et d’os » (Bérengère Cournut)

Vivre en inuit, avec le bénéfique, l’hostile et les esprits. Un superbe récit de l’intérieur. x C’est la troisième lune depuis que le soleil a disparu derrière la ligne d’horizon – et la première fois de ma vie que j’ai si mal au ventre. Me décoller du corps chaud de ma sœur et de mon … Lire la suite

Note de lecture : « Le héros et les autres » (Antonin Crenn)

Un village du Lot, un intense émoi adolescent, la création d’un monde intérieur vivace et résolu. x Le garçon crie. Il va mourir dans un instant. Il le sait, et c’est pour cette raison qu’il crie. Sa mort est imminente : elle l’est depuis près d’un siècle. Ce garçon, puisqu’il est en bronze, on ne … Lire la suite

Note de lecture : « Le poids de la neige » (Christian Guay-Poliquin)

Naufragés dans la neige. x Rescapé d’un terrible accident de voiture qui s’est produit tandis qu’il regagnait son village natal après dix ans d’absence, le narrateur du « Poids de la neige » se retrouve immobilisé, les jambes fracassées, dans ce village isolé, déstabilisé par une panne d’électricité générale. Les villageois le confient à la garde et … Lire la suite

Note de lecture : « Cabane d’hiver » (Fred Griot)

Un mois de janvier sous une yourte au Larzac x 20.01.13 Paris. la neige continue. elle tient depuis 3 jours : très rare de voir ça à Paris. 10 cm environ, un peu plus en cumulé. le prunier est surligné de blanc. le Causse va être dans des conditions bien hivernales… j’ai à dire, et … Lire la suite

Note de lecture : « N’être personne » (Gaëlle Obiégly)

Cabinet d’écriture accidentel pour l’invention d’un récit formidable, dérisoire et essentiel. x Hôtesse d’accueil dans une entreprise, la narratrice de «N’être personne», publié en janvier 2017 aux éditions Verticales, reste accidentellement enfermée seule dans les W-C de son entreprise pendant un week-end entier, avec uniquement un Bic et du papier hygiénique pour écrire. Impossible de … Lire la suite

Note de lecture : « Le lac » (Yana Vagner)

Après l’épidémie, la survie dans l’isolement, l’apathie et la promiscuité. Obsédant, angoissant et pessimiste. x Ils étaient trop nombreux, ces gens qui me gênaient, et pour une raison ou une autre ils occupaient à présent tout le temps de Sergueï – je restais parfois des heures à tenter de croiser son regard, et je n’y … Lire la suite

Note de lecture : « Dans la forêt » (Jean Hegland)

Une maison isolée au fond des bois, deux sœurs et le monde qui se délite au loin. Intense et magnifique. x x x C’est étrange d’écrire ces premiers mots comme si je me penchais par-dessus le silence moisi d’un puits, et que je voyais mon visage apparaître à la surface de l’eau – tout petit … Lire la suite

Note de lecture : « Le grand jeu » (Céline Minard)

La formidable Montagne Analogique de la quête obsessionnelle du sens et de l’équilibre. x x Je peux, seule, grimper en m’auto-assurant. C’est long et technique mais c’est possible. Quand je suis sur une paroi, je peux utiliser cette corde, ces pitons et ce grigri qui bloquera ma chute et maintiendra la vitesse acceptable et le … Lire la suite

Note de lecture : « Sukkwan Island » (David Vann)

Un père, un fils, une année à passer sur une île déserte d’Alaska pour se retrouver. Magistral et fou. x « Sukkwan Island » ne se raconte pas. Tout au plus peut-on en indiquer les prémisses : un père plusieurs fois divorcé, son fils de treize ans quelque peu perdu de vue, se retrouvent un début d’été … Lire la suite

Note de lecture : « Vingt-cinq ans de solitude » (John Haines)

Les curieux récits d’une vie au cœur de la forêt en Alaska, au plus près de la nature. x Publié en 1989, traduit en français en 2006 par Camille Fort comme l’un des trois premiers titres des éditions Gallmeister (aux côtés notamment du « Gang de la clef à molette » d’Edward Abbey), réédité en ce début … Lire la suite