☀︎
archives

Invention

Ce tag est associé à 13 articles

Note de lecture : « Géographies de steppes et de lisières » (Anna Milani)

Une rêverie poétique organisée, pour arpenter avec détermination une géographie frontalière où se jouent des choses insoupçonnées. Éblouissant. x On habitait une maison à deux étages dans un endroit anonyme du pays. Il y avait un lac et des noyés. Aucun panneau pour indiquer le centre-ville, il n’y avait que des périphéries. Les vieilles avançaient … Lire la suite

Note de lecture : « Hôtel des actes irrévocables » (Carl Watson)

Qui raconte la société psychopathe, et comment ? La dèche et le crime revisités avec brio et malice pour les rendre aux enjeux propres du langage et de la narration. x Je me souviens surtout du son mat du pied de lampe quand il a heurté la tête de Hopper. Ses yeux sont devenus verts … Lire la suite

Note de lecture : « J’ai conjugué ce verbe pour marcher sur ton cœur » (Laure Limongi)

Neuf textes pour s’emparer, dans le jeu, le tragique et l’imagination, du lieu des langues – et de ce qui y évolue ou dévolue. x Quelques mois après les superbes secrets corses et leur engendrement d’une radicale indocilité que proposait « On ne peut pas tenir la mer entre ses mains », Laure Limongi nous offre en mars … Lire la suite

Note de lecture : « Trafalgar » (Angélica Gorodischer)

Douze histoires et douze clins d’œil autour du plus spécial et spatial de tous les marchands que la Terre ait connu. Une formidable démonstration argentine du pouvoir du récit d’imagination. x J’étais hier avec Trafalgar Medrano. Pas facile de le rencontrer. Ses activités dans l’import-export le mènent toujours par monts et par vaux. Mais, depuis … Lire la suite

Note de lecture : « Béante » (Marie-Andrée Gill)

Nous sommes exotisme nous sommes millénaire : s’arracher en poésie aux injonctions identitaires pour pouvoir exister x allez rentre à pas d’heure ne compte plus les chandelles du désastre j’assiste les stratégies dérives sans rien faire la magie n’existe pas pour les égarés Sept ans avant « Chauffer le dehors », trois ans avant « Frayer », « Béante » fut … Lire la suite

Note de lecture : « Anti-glace » (Stephen Baxter)

Une petite fantaisie technologique au parfum steampunk et allégorique x x C’est à l’inauguration de la Nouvelle Grande Exposition, le 18 juillet 1870, que je fis la connaissance de Josiah Traveller en personne, même si j’avais entendu pendant mon enfance les histoires que racontait mon frère Hedley sur les diableries perpétrées par l’anti-glace de ce … Lire la suite

♥︎ Charybde 1 : « Moi, Jean Gabin » (Goliarda Sapienza)

Enfance, énergie, liberté dans une Sicile de conte cruel et tendre sous le signe de Jean Gabin acteur. x Un petit morceau d’enfance, d’énergie vive et brute, où chaque interaction familiale est prétexte à une leçon de liberté, où dans les rumeurs luisent des reflets de contes, où les films de Gabin constituent un modèle … Lire la suite

Note de lecture : « Dans les ruines de la carte » (Emmanuel Ruben)

Un exceptionnel voyage littéraire et artistique à travers ce que la main trace et explore, ici et au loin. x Publié début octobre 2015 au Vampire Actif, cet essai d’Emmanuel Ruben propose de facto une forme de synthèse provisoire et de commentaire imaginatif d’une œuvre romanesque en cours de réalisation, marquée par la confrontation organisée, … Lire la suite

Note de lecture : « Phénix » (Raymond Penblanc)

Une ode curieusement poétique à la gloire ambiguë de l’imagination enfantine et adolescente. x Publié en mai 2015, ce roman de Raymond Penblanc est son quatrième, en sus d’un bon nombre de nouvelles, et le dixième texte que je découvre chez le roboratif éditeur Christophe Lucquin. L’auteur nous offre ici quatre saisons saisissantes de la … Lire la suite

Note de lecture : « Sonate cartésienne – et autres récits » (William H. Gass)

Quatre incursions incandescentes dans le gouffre mince qui unit création et folie. x Publié en 1998, traduit en français en 2009 dans la collection Lot 49 du Cherche-Midi par Marc Chénetier, ce recueil comprend quatre grandes novellas pour un total de 370 pages. Chacune d’entre elles, peut-être plus encore que dans les deux romans monumentaux … Lire la suite