☀︎
archives

Incommunicabilité

Ce tag est associé à 15 articles

Note de lecture : « Combat de nègre et de chiens » (Bernard-Marie Koltès)

Un chantier de BTP au Nigéria, quatre voix qui se heurtent, et l’envol du théâtre de Koltès. x RELECTURE Bernard-Marie Koltès a trente-et-un ans lorsqu’il écrit cette pièce, en 1979, sa neuvième, et n’est alors qu’un auteur relativement obscur de théâtre, suffisamment original et déterminé, néanmoins, pour que plusieurs personnalités singulières de cet univers l’aient … Lire la suite

Note de lecture : « La stratégie Ender » (Orson Scott Card)

Enfants surdoués en sauveurs de l’humanité. Guerre en préparation anthropologique. Un fort puissant roman d’apprentissage. RELECTURE L’humanité fait face à la plus grande menace de son histoire : quelques années auparavant, alors qu’elle avait entamé la colonisation du système solaire, elle a rencontré les Doryphores, une race insectoïde dont on sait encore fort peu de … Lire la suite

Note de lecture : « Vanité aux fruits » (Derek Munn)

Lorsqu’une composition arcimboldienne fruitée envahit le réel, de fuite en contemplation, de compréhension intime en action. x Les grappes de raisin sont sur la table. Posées dans la grande assiette blanche. L’assiette est ébréchée, elle l’était déjà quand je l’ai achetée dans un vide grenier, peu après mon arrivée. Elle ne valait rien, je l’ai … Lire la suite

Note de lecture : « Se taire ou pas » (Isabelle Flaten)

Chronique incisive et sensible des maux nés du langage. x Dans son quatrième livre, paru en Juin 2015 aux éditions Le Réalgar, Isabelle Flaten accumule et agence, en architecte patiente, une kyrielle de scènes exprimant combien les mots, ou leur absence, peuvent être assassins, et quelquefois sauveurs : paroles blessantes de la mère humiliant sa fille adolescente, ou … Lire la suite

Note de lecture : « L’interlocutrice » (Geneviève Peigné)

Les poignants messages d’un au-delà d’Alzheimer, inscrits dans les marges de romans populaires, et les questions qu’ils nous posent. x Publié en septembre 2015 au Nouvel Attila, ce livre bref et intense (110 pages en incluant une abondante iconographie) de Geneviève Peigné propose à la lectrice et au lecteur de partager une expérience hors normes, … Lire la suite

Note de lecture : « Farigoule Bastard » (Benoît Vincent)

Rencontrer le berger provençal, infatigable marcheur du langage, jeteur de ponts insensés, dérisoires ou essentiels. x Publié en avril 2015 au Nouvel Attila, le premier roman de Benoît Vincent, par ailleurs auteur de divers textes poétiques ou para-poétiques, d’essais sur Maurice Blanchot ou Pascal Quignard, et animateur de la revue Hors Sol, invente à la … Lire la suite

Note de lecture : « Rien » (Emmanuel Venet)

La pensée dépliée, l’air de rien.   x Dans «Le roi vient quand il veut», Pierre Michon qualifie le roman de fabrique émotionnelle, et dit qu’il veut écrire dans un tremblement, comme un équilibriste sur sa corde, afin que le lecteur tremble comme lui sur cette corde. Emmanuel Venet tire cette corde entre deux instants, … Lire la suite

Note de lecture : « Le livre de ma mère » (Albert Cohen)

Rage et regret à surmonter pour extraire de l’enfance et de la mère les munitions nécessaires, en un chant d’amour paradoxal. x C’est grâce à Brahim Metiba et à son magnifique « Ma mère et moi » que j’ai pu, pour la première fois, surmonter la curieuse réticence qui me poursuit depuis bien des années vis-à-vis d’Albert … Lire la suite

Note de lecture : « L’orage et la loutre » (Lucien Ganiayre)

Peinture fantastique de l’amour impossible et de la solitude, dans un monde pétrifié. x Jean Des Bories, le narrateur, revient d’une partie de chasse avec sa chienne, par une journée exceptionnellement chaude de septembre 1935, tout au plaisir de sa chasse réussie et de l’évocation de son ami Marescot. Depuis l’adolescence, Jean idolâtre ce camarade … Lire la suite

Note de lecture : « Un paysage ordinaire » (Derek Munn)

Dix-huit nouvelles explorant poétiquement le risque de glaciation des sentiments. x Publié en mars 2014 chez Christophe Lucquin, ce recueil de 18 nouvelles de l’Anglais Derek Munn (vivant en France depuis 1988 et écrivant en français depuis 2004) introduit la lectrice ou le lecteur à une écriture fort singulière qui parvient à créer, au long … Lire la suite