☀︎
archives

Illusions

Ce tag est associé à 8 articles

Note de lecture : « Dans la maison rêvée » (Carmen Maria Machado)

Le rêve virant au cauchemar, l’emprise de la violence dans le couple en général, et dans le couple lesbien en particulier, en un impressionnant tour de force littéraire à facettes techniques et à beautés humaines. x La Maison rêvée à la manière d’une non-métaphore Je présume que tu as entendu parler de la Maison rêvée … Lire la suite

Note de lecture : « La fabrique de la terreur » (Frédéric Paulin)

Troisième volet brillant d’une plongée romanesque dans les mutations permanentes du terrorisme islamiste contemporain, dans les aveuglements partiels et dans les trains de retard qui le servent – pas toujours là où le réflexe obsidional occidental les localiserait d’abord. x Une gifle. Mohamed a reçu une gifle de trop. Son vrai nom c’est Tarek. Sa … Lire la suite

Note de lecture : « Surveillances » (Collectif)

Douze nouvelles pour parcourir les univers actuels, réels, fantasmés, anticipés ou réagencés, des surveillances de masse et des soumissions plus ou moins librement consenties. x C’est par résonance avec la récente parution du passionnant roman « Soeur(s) » de Philippe Aigrain que j’ai découvert tardivement ce recueil collectif de nouvelles, sorti chez publie.net en 2016, recueil qui … Lire la suite

Note de lecture : « Christopher Nolan, la possibilité d’un monde » (Timothée Gérardin)

Un superbe décryptage des imbrications et des enchâssements thématiques et conceptuels inlassablement à l’œuvre chez Christopher Nolan. x Farouchement indépendant tout en ayant su se fondre dans le système, Christopher Nolan n’en est pas à un paradoxe près. À la fois illusionniste qui a contribué dans les années 2000 à forger l’imagerie spectaculaire moderne et … Lire la suite

Note de lecture : « J’étais Dora Suarez » (Robin Cook)

Un classique contemporain du roman (très) noir. Une merveille d’écriture de la violence et de l’empathie paradoxale. Une ode déjantée et pourtant très maîtrisée aux victimes des meurtres les plus sordides. x RELECTURE En même temps, de grands changements s’opéraient en lui. Du point de vue de l’âge, tel que nous le concevons, Roatta n’avait … Lire la suite

Note de lecture : « Le bruit des tuiles » (Thomas Giraud)

À partir d’une utopie franco-texane totalement ratée en 1860, une somptueuse poétique de l’échec annoncé et de la technocratie présomptueuse. x Un livre qui démarre, ou presque, avec pour un tiers de son exergue la fabuleuse citation de Julien Gracq, dans « Un balcon en forêt » : « Cela faisait partie des choses qui, trop minutieusement prévues, … Lire la suite

Note de lecture : « Lykaia » (DOA)

Dans l’enfer vide – et se voulant pourtant habité – du désir extrême et contraint, et de son illusoire transgression. Impressionnant. x De ces lieux dont on ne revient plus, ces dédales où les corps et leurs âmes, libres, s’égarent avec volupté. Elle en rêve, la Fille aux cheveux écarlates, tandis qu’elle tressaute vers l’abîme, … Lire la suite

Note de lecture : « Terminus radieux » (Antoine Volodine)

Roman post-apocalyptique intense et rusé, roman sans doute le plus puissant jamais écrit par Volodine, et ce n’est pas peu dire. x Publié le 21 août 2014 dans la collection Fiction & Cie du Seuil sous le nom d’Antoine Volodine, le quarante-deuxième texte attribué à un écrivain post-exotique, vingt-neuf ans après le coup de tonnerre … Lire la suite