☀︎
archives

Iain M. Banks

Ce tag est associé à 16 articles

Note de lecture : « La cinquième saison » (N.K. Jemisin)

Un impressionnant roman d’amour et de haine dans un monde en proie aux séismes apocalyptiques. x Mais il faut contextualiser. Reprenons la fin du point de vue du continent. Considérons cette masse terrestre. Une masse terrestre des plus banales. Montagnes, plateaux, gorges, deltas – rien que de très ordinaire. Banale, si on oublie sa taille … Lire la suite

Note de lecture : « Fifty Key Figures in Science Fiction » (Mark Bould, Andrew M. Butler, Adam Roberts, and Sherryl Vint)

Un florilège intelligent et pénétrant pour résumer la puissance d’un genre en 50 fiches. x LECTURE EN VERSION ORIGINALE ANGLAISE Publié en 2010 chez Routledge dans la collection Key Guides, trésor de vulgarisation qualitative, ce bref dictionnaire était confié à une équipe d’universitaires britanniques et canadiens, Mark Bould étant plutôt un spécialiste du film noir … Lire la suite

Note de lecture : « La captive du temps perdu » (Vernor Vinge)

Meurtre en usant du temps comme d’une arme, singularité technologique et société à rebâtir. Captivant. x RELECTURE Publié en 1986, traduit en français en 1996 par Stéphane Manfredo chez L’Atalante, le cinquième roman de Vernor Vinge, à l’époque professeur de mathématiques et de science informatique à l’Université de San Diego, est la conclusion de son … Lire la suite

Note de lecture : « Le dénouement » (Lionel Ruffel)

Philosophie, littérature et histoire pour lire le sens de la « fin de vingtième siècle ». x Publié en 2005 chez Verdier, cet essai majoritairement littéraire de Lionel Ruffel (auquel on doit notamment le proprement époustouflant « Volodine post-exotique » (2007) chez Cécile Defaut) est peut-être bien l’un des travaux les plus importants, sous ses modestes 100 pages, de … Lire la suite

Note de lecture : « L’effrayable » (Andréas Becker)

Inventer la véritable langue d’une société du viol ordinaire, en un texte extraordinaire. x Publié en août 2012 aux éditions de La Différence, le premier roman de l’Allemand Andréas Becker, vivant en France depuis 1991, fait certainement partie de ce petit ensemble de textes, relativement rares, majeurs, dans lesquels la langue, malaxée sans pitié, avec … Lire la suite

Note de lecture : « Le livre des ombres » (Serge Lehman)

À partir de vingt-cinq nouvelles apparemment éparses, inventer le puissant ciment narratif pour créer une mythologie cosmique à l’échelle de l’humanité, réelle, passée et présente, et imaginée, future et fractalisée. Exceptionnel tour de force, d’une rare beauté. x Publié en 2005 dans la belle collection La Dentelle du Cygne de l’Atalante, ce gros recueil de … Lire la suite