☀︎
archives

Humour noir

Ce tag est associé à 60 articles

Note de lecture : « Eureka Street » (Robert McLiam Wilson)

Le Belfast déchiré par les bombes des années 90, par les yeux étonnants de trentenaires presque ordinaires. x J’ai erré dans les pièces de mon appartement désert. J’aimais bien cet appartement. Mais parfois, quand je m’y retrouvai seul, j’avais le sentiment d’être le dernier homme sur Terre et mes deux chambres devenaient un luxe humiliant. … Lire la suite

Note de lecture : « Freelander » (Miljenko Jergović)

Le trajet routier presque anodin d’un professeur retraité entre Zagreb et Sarajevo devenant sous nos yeux une rusée leçon d’histoire, de mémoire tenace et de contamination pernicieuse. x Le facteur, qui depuis vingt-cinq ans lui apportait son courrier à Zaprudje, n’avait jamais appelé Karlo Adum par son nom, et réciproquement, mais le professeur ne s’en … Lire la suite

Note de lecture : « Le tas de pierres » (Aurélie William Levaux & Christophe Levaux)

Un double regard d’encore enfants pour dénicher en riant (jaune, éventuellement) ce qui se cache sous les pierres abandonnées. x Je me rappelle encore du bruit que ça a fait quand le train a déraillé. En réalité, je ne savais pas qu’il était en train de dérailler. J’étais en train de fumer dans les volières … Lire la suite

Note de lecture : « La colo de Kneller » (Etgar Keret)

Douce et ironique absurdité des âmes suicidées du purgatoire. x Où Hayim trouve du travail et un bon pub. Deux jours après m’être suicidé, j’ai trouvé du boulot ici, dans une pizzeria qui fait partie d’une chaîne, le Kamikaze. Le responsable de garde était vraiment gentil avec moi, il m’a aidé à m’installer dans un … Lire la suite

Note de lecture : « Hôtel Jasmin » (Jasmin Ramadan)

Une étrange disparition, des actes typiques et atypiques, une étonnante enquête entre Hambourg et Le Caire x Le jour de son vingt-troisième anniversaire, en fin d’après-midi, Roland Tarpenbek décida d’aller signaler la disparition de sa mère. Dans la nuit, une idée obsédante avait envahi ses pensées, s’était ensuite propagée dans son sommeil et se révélait … Lire la suite

Note de lecture : « Votre message a été envoyé » (Joshua Cohen)

Quatre nouveaux messages hilarants et poignants, à propos de recours à l’imaginaire dans un monde qui n’en veut guère en réalité. x Cette histoire ne reprend pas la combine classique où, sous prétexte de raconter l’histoire de quelqu’un, en fait on raconte la sienne. Mon histoire est toute simple : À peu près deux ans … Lire la suite

Note de lecture : « La stratégie du hors-jeu » (Thomas Gunzig)

Le football en métaphore presque pure des instants décisifs d’une vie. x Créé en 2013 à Bruxelles sous le titre « Raymond » dans une mise en scène de Manu Riche, le texte de ce bref spectacle écrit par Thomas Gunzig a été publié chez Au Diable Vauvert en 2016, s’appelant désormais « La stratégie du hors-jeu ». Mon … Lire la suite

Note de lecture bis : « Histoires maigres » (Alasdair Gray, James Kelman, Agnes Owens)

Trois maîtres de Glasgow dans cet éblouissant recueil de 1985. Essentiel. x Ce recueil de nouvelles de 1985 (Lean tales), traduit en 2008 par Catherine Richard pour les excellentes et regrettées éditions Passage du Nord-Ouest, rassemble les écrits de trois écrivains écossais de générations différentes, Alasdair Gray et James Kelman, fondateurs de l’école de Glasgow, et Agnes Owens la … Lire la suite

Note de lecture : « La petite femelle » (Philippe Jaenada)

La vie tragique de Pauline Dubuisson : une enquête en extrême profondeur menée de main de maître de l’humour noir incisif. x Je suis comme les bébés, quand la nuit tombe, j’ai besoin d’un whisky. Eux, les pauvres, ne peuvent que pleurer, hurler, gémir pour les plus coriaces, passer seuls ce moment bancal, triste et … Lire la suite

Note de lecture : « Soleil de nuit » (Jo Nesbø)

En cavale au Finnmark pour échapper aux foudres du Pêcheur : un bref roman très différent des Harry Hole de l’auteur x Sur le bas-côté, les branches d’un bosquet remuèrent. L’instant suivant, quelqu’un franchissait d’un bond le fossé pour atterrir sur la route. Ma main eut le réflexe de s’emparer du pistolet, mais je l’arrêtai, … Lire la suite