☀︎
archives

Henri Michaux

Ce tag est associé à 15 articles

Note de lecture : « Dans les ruines de la carte » (Emmanuel Ruben)

Un exceptionnel voyage littéraire et artistique à travers ce que la main trace et explore, ici et au loin. x Publié début octobre 2015 au Vampire Actif, cet essai d’Emmanuel Ruben propose de facto une forme de synthèse provisoire et de commentaire imaginatif d’une œuvre romanesque en cours de réalisation, marquée par la confrontation organisée, … Lire la suite

Note de lecture : « Scalps » (Éric Chevillard)

Sept nouvelles, comme autant de trophées arrachées au réel. x Paru en 2004 aux éditions Fata Morgana, ces courts récits sont comme sept combats de ce dompteur de mots qu’est Éric Chevillard, qui «consignent les réactions épidermiques d’un sujet aux prises avec l’angoisse, laquelle s’incarne en des personnages suffisants ou bornés dont l’aplomb le renvoie sans cesse à ses propres … Lire la suite

Note de lecture : « Empailler le toréador » (Pierre Jourde)

Un délectable parcours à la recherche de l’incongru en littérature. x Publié en 1999 chez José Corti, le sixième essai de Pierre Jourde était sous-titré « L’incongru dans la littérature française – de Charles Nodier à Éric Chevillard ». Associant rigueur conceptuelle et approche de type universitaire (familière au professeur de littérature à Grenoble III qu’est Pierre … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 1 : « Écrire petit » (Revue)

Sous le signe du « petit », richesse et subtilité sont au rendez-vous de ce n°1 d’une nouvelle revue. x Publié en février 2015, le n°1 de cette revue de « littérature & appels d’air » est résolument passionnant et élégant. Thème central de ce premier numéro, « écrire petit » n’était pas dépourvu de risque, tant le minimalisme revendiqué ou … Lire la suite

Note de lecture : « Monsieur Le Comte au pied de la lettre » (Philippe Annocque)

Si le Plume de Michaux était kidnappé par de diaboliques oulipiens, il ressemblerait à M. Le Comte. x Publié en 2010, le cinquième ouvrage (le deuxième chez Quidam) de Philippe Annocque nous invite à suivre quelques instants des singulières pérégrinations d’un possible anti-héros nommé monsieur Le Comte, sur une centaine de pages enlevées. Créature pourtant … Lire la suite