☀︎
archives

Guerre

Ce tag est associé à 77 articles

Note de lecture : « Les livres de Jakob » (Olga Tokarczuk)

D’une authentique secte judaïque du XVIIIème siècle, extraire en une fresque polyphonique et hallucinée les essences rares d’une mosaïque européenne toujours menacée. Un chef-d’œuvre précis et joueur. x Le bout de papier avalé se coince dans la trachée à la hauteur du cœur, la salive l’imprègne, l’encre noire, spécialement conçue pour cette missive, se dissout … Lire la suite

Note de lecture : « Pistes – Vol. 1 » (Patrick Bouvet)

Deux orientations récentes saisissantes et cinq jalons précieux dans l’œuvre redoutable et cohérente de compréhension intime du pouvoir hypnotique du spectaculaire marchand conduite poétiquement depuis 1999 par Patrick Bouvet. x Égrenés entre les petits monuments de poésie contemporaine, rockeuse, rusée, politique et incisive que sont « In situ » (1999), « Shot » (2000) ou encore « Canons » (2007), Patrick … Lire la suite

Note de lecture : « Le temps est à l’orage » (Jérôme Lafargue)

Toujours merveilleuse, toujours mystérieuse et encore renouvelée, l’étrange mythologie contemporaine d’une Aquitaine universelle. x x Je ne suis pas un inconnu en ville. Je suis de ces personnes que l’on catégorise parce qu’on les craint. Ni dans la marge, ni dans la norme. Mais lorsque j’apparais, les conversations s’arrêtent l’espace de quelques secondes. Cela tient … Lire la suite

Note de lecture : « La Rédemption d’Althalus » (David & Leigh Eddings)

Le destin hors normes d’un voleur de fantasy, dans une épopée étonnante, à la tonalité hélas fort juvénile. x À la décharge d’Althalus, notons qu’il était dans une situation financière précaire et dans un état d’ébriété avancé quand il accepta de se charger du vol du Grimoire. Sobre et en possession d’un bourse dont il … Lire la suite

Note de lecture : « Arno Bertina sur les grands chemins de Svetlana Alexievitch » – Carnets de Chaminadour n°13 (Collectif)

Une impressionnante approche croisée et polyphonique des œuvres de Svetlana Alexievitch et d’Arno Bertina, et incidemment, de bien d’autres. Un régal. x Depuis 2006, Guéret, au cœur du Limousin, est chaque fin septembre le lieu d’une fête littéraire réputée parmi les plus intenses qui soient : les Rencontres de Chaminadour, ainsi nommées d’après le surnom … Lire la suite

Note de lecture bis : « Dans les ombres sylvestres » (Jérôme Lafargue)

Entre vagues à surfer et forêts à gemmer, le mystère d’un lieu, d’une famille, d’une quête.  Et un redoutable abîme fictionnel. x D’une poigne encore ferme, le vieux Gustave m’avait agrippé le bras. Allongé dans le pauvre lit de l’hospice où il s’éteindrait quelques heures plus tard, ses yeux aveugles cherchant ma présence au plus … Lire la suite

Note de lecture : « Sous le feu » (Michel Goya)

Une analyse alerte, intelligente et très documentée du combat moderne, et des enjeux de l’exposition à la mort militaire, à l’échelle de l’individu et du petit groupe. x Si j’avais du temps et votre talent pour étudier la guerre, je pense que je me concentrerais entièrement sur les réalités du combat : les effets de … Lire la suite

Note de lecture : « Mille plateaux » (Gilles Deleuze & Félix Guattari)

Un monument heureux de la philosophie contemporaine de combat, qui n’a rien perdu de sa puissance et de sa pertinence 40 ans après sa publication, malgré les efforts réguliers menés à son encontre. x RELECTURE Nous avons écrit L’Anti-Œdipe à deux. Comme chacun de nous était plusieurs, ça faisait déjà beaucoup de monde. Ici nous … Lire la suite

Note de lecture : « L’œil soldat » (Larry Tremblay)

Terrible prison du regard guerrier, décryptée en fulgurances poétiques d’une somptueuse cruauté. x Sans doute davantage connu du grand public en tant que dramaturge (avec plus d’une trentaine de créations originales, traduites dans une douzaine de langues, depuis ses débuts avec « Le déclic du destin » en 1980), voire en tant que romancier (notamment avec sa … Lire la suite

Note de lecture : « Les hommes de l’Émeraude 1 » (Josef Kjellgren)

En 1938, la magnifique odyssée des forçats de la mer d’un vieux cargo suédois cabotant le long de l’Europe. x « L’Émeraude », 1938 : un vieux cargo suédois décati qui ne tient désormais la mer que par des réparations de fortune, accomplies dans la hâte pour ne pas obérer, pour l’armateur, la rentabilité d’un cabotage, et … Lire la suite