☀︎
archives

Guerre froide

Ce tag est associé à 16 articles

Note de lecture : « Franc-tireur – Autobiographie » (Eric Hobsbawm)

L’autobiographie savoureuse et passionnante d’un monstre sacré des études historiques et du marxisme contemporain. x Décédé il y a maintenant presque six ans, le grand historien britannique Eric Hobsbawm avait publié en 2002 sa passionnante autobiographie, « Franc-tireur » (je préférais personnellement le titre original, « Interesting Times »), à l’issue (ou presque) d’une carrière plutôt phénoménale, pour un … Lire la suite

Note de lecture bis : « Hauts-fonds » (Dov Lynch)

Dans les ruines de Vienne en 1945, un bien curieux voyage aux confins de ce que la mémoire peut supporter ou enfouir. x En 2015, j’avais beaucoup aimé « Mer noire », étonnant premier roman d’un diplomate irlandais, écrit directement en français, narrant un fort curieux périple contemporain, de l’île atlantique jusqu’en Abkhazie. Ce deuxième roman, publié … Lire la suite

Note de lecture : « La dissipation – Roman d’espionnage » (Nicolas Richard)

Enquête à propos d’enquêtes : de quoi la traque publique d’un privé éventuellement joueur est-elle le nom ? x C’est par phases. Il y a des moments où je sonde un sujet en particulier, et je fais des trouvailles intéressantes. Alors ma curiosité est satisfaite et je n’y pense plus. De longues périodes peuvent s’écouler … Lire la suite

Note de lecture : « La Compagnie – Le grand roman de la CIA » (Robert Littell)

La puissante histoire romancée de la CIA durant la guerre froide. x RELECTURE (PREMIÈRE LECTURE EN VERSION ORIGINALE AMÉRICAINE) Le taxi attendait le long du trottoir, portière entrouverte. Le Calabrais s’installa sur la banquette arrière et entreprit de retirer lentement ses gants de latex, doigt après doigt. Le chauffeur, un jeune Corse au nez méchamment … Lire la suite

Note de lecture : « Little America » (Henry Bromell)

Espionnage au Moyen-Orient en 1958, dans les yeux acérés d’une enfance qui se cherche de nos jours. Très impressionnant. x   Un samedi matin de l’été 1957, presque cinq mois avant les événements en question, la porte d’entrée d’une modeste maison en stuc à un étage de P Street, dans le quartier de Georgetown à … Lire la suite

Note de lecture : « Éclipses japonaises » (Éric Faye)

Puzzle de destins de citoyens japonais, arrachés à leur quotidien et leur identité par la Corée du Nord. X Dans ce roman paru en août 2016 aux éditions du Seuil, Éric Faye s’empare d’une histoire connue et fascinante, la multiplication dans les années 1970 et 1980 de disparitions anormales de citoyens ordinaires au Japon (et … Lire la suite

Note de lecture : « Le mystère des trois frontières » (Éric Faye)

L’ethnologie et la randonnée forestière au contact du mythe dans toute son inquiétante puissance. x Publié en 1998 au Serpent à Plumes, le troisième roman d’Éric Faye, trois ans après son premier, « Le général Solitude » (1995), développe par un autre angle d’approche la curieuse atmosphère discrètement fantastique et profondément inquiétante qui caractérisait d’emblée son écriture. … Lire la suite

Note de lecture : « Radio clandestine – Mémoire des Fosses Ardéatines » (Ascanio Celestini)

Rappeler un massacre de 1944, et démonter le révisionnisme qu’il entraîna. x Créée en 2000, publiée en 2005, traduite en français en 2009 aux éditions Espaces 34 de Montpellier par Olivier Favier, la troisième pièce de théâtre narratif d’Ascanio Celestini raconte, dans tous les détails qu’autorisent l’art suprême de la digression non innocente, le massacre … Lire la suite

Note de lecture : « Mojave épiphanie » (Ewen Chardronnet)

Nightstick Traces : propergols, maccarthysme et occultisme pour une histoire ignorée d’un tournant du XXème siècle. x Publié fin mars 2016 aux éditions Inculte Dernière Marge, ce récit documentaire d’Ewen Chardronnet, saisissant quelques figures humaines résolument hors normes autour de l’aventure du Jet Propulsion Laboratory de Pasadena, invention des moteurs fusées et balbutiements de la … Lire la suite

Note de lecture : « La conquête des cœurs et des esprits » (Hugues Jallon)

Distiller la substance d’une insidieuse mythologie de guerre froide qui irrigue encore et toujours le contemporain. x Publié en février 2015 chez Verticales, le quatrième roman d’Hugues Jallon pourrait apparaître à la fois comme une exceptionnelle synthèse provisoire de son œuvre, intriquant l’insinuation finement documentée de « La Base » (2004), l’extrême gestion du stress existentiel orchestrée … Lire la suite