☀︎
archives

guerre civile

Ce tag est associé à 26 articles

Note de lecture : « Climats de France » (Marie Richeux)

La pierre, sociale, malmenée et trahie, en ultime trait d’union de destins divergents jamais correctement ressoudés. x En rentrant à Paris lors du premier voyage, je portais très fort en moi l’empreinte du bâtiment. Quelques rebonds sur Internet transformaient l’essai : l’homme qui avait imaginé la cité Climat de France à Alger à la fin … Lire la suite

Note de lecture : « American War – A Novel » (Omar El Akkad)

Un étonnant récit de la deuxième guerre de sécession américaine, en 2075, et un tour de force de renversement des points de vue. x LECTURE EN VERSION ORIGINALE AMÉRICAINE Alors que je ne lis plus beaucoup de V.O. ces derniers temps, c’est le hasard d’une table attirante de la librairie Ombres Blanches (boutique langues étrangères) … Lire la suite

Note de lecture : « Sniper » (Pavel Hak)

La guerre civile désirée et orchestrée, nue et crue. x Mon devoir est de tuer. Frapper mortellement (en une fraction de seconde) ce qui est condamné à mort. Par qui ? Pourquoi ? La guerre n’admet pas de questions. Opposants au régime, hommes et femmes errants, soldats ennemis, rebelles financés par les puissances étrangères, enfants, … Lire la suite

Note de lecture : « Chronique des guerres occitanes » (Claude Delmas)

Les imaginaires de la guerre civile et du conflit colonial redoutablement mixés en un conte puissamment déstabilisant. x x x Sortant de l’État-major de province, une caserne en briques roses, sans doute un ancien couvent, dans un quartier pauvre, un de ces quartiers populaires remplis d’odeurs de fruits désintégrés par la pluie dans les caniveaux, … Lire la suite

Note de lecture : « Terrain vague » (Oliver Rohe)

La poésie dramatique et hallucinée de l’oubli bien commode, après la guerre civile. x Souvent il m’arrive de venir dans cette pièce et de regarder la mer. Depuis ce fauteuil et en louvoyant entre les immeubles autour je n’ai pas grand-peine à la voir : cette vue est à peu près tout ce qui me … Lire la suite

Note de lecture : « L’ombre des années sereines » (Olivier Martinelli)

Algérie, 1962. La rage qui suit l’abandon, et son souvenir toujours brûlant. x – Tu as déjà entendu battre le cœur d’une ville, fils ? Gabriel n’a pas répondu. Il a seulement fait non de la tête. – Si tu avais entendu ça… De toutes les fenêtres, des balcons, des terrasses… Ce chœur énorme qui … Lire la suite

Note de lecture : « Pancho Villa, roman d’une vie » (Paco Ignacio Taibo II)

La vie de Pancho Villa comme leçon de précision documentaire, d’histoire comparée et d’ironie subtile. x x x Publiée en 2006, traduite en français en 2009 chez Payot par Claude Bleton, cette œuvre presque monumentale, avec ses 900 pages, dix ans après celle consacrée à Che Guevara par le romancier et professeur d’histoire hispano-mexicain Paco … Lire la suite

♥︎ Charybde 3 : « La servante et le catcheur » (Horacio Castellanos Moya)

L’inquiétante silhouette d’un ex-catcheur en témoignage des horreurs de la guerre civile salvadorienne. x Sous ce titre improbable se cache un roman coup de poing, témoignage dévastateur des exactions commises lors de la guerre civile au Salvador, à partir de la fin des années 70. Le Viking, ancienne gloire nationale du catch, s’est très tôt … Lire la suite

Note de lecture : « Un chant de pierre » (Iain Banks)

Le songeur protocole de fer d’une guerre civile imaginaire et révélatrice. x RELECTURE (PREMIÈRE LECTURE EN VERSION ORIGINALE ÉCOSSAISE) Publié en 1997, traduit en français en 2016 par Anne-Sylvie Homassel chez L’Œil d’Or, le neuvième roman « mainstream » de Iain Banks tranche, de son aveu même, avec le reste de son œuvre, achevée par la mort … Lire la suite

Note de lecture : « Yama Loka Terminus » (Léo Henry & Jacques Mucchielli)

À l’œuvre à Yirminadingrad, la poésie critique du témoignage suspect foisonnant. x RELECTURE C’est en 2008, aux éditions de l’Altiplano, que naît officiellement la ville de Yirminadingrad, dans ces 21 nouvelles de Léo Henry et Jacques Mucchielli, travail dont, déjà, l’illustrateur Stéphane Perger est pleinement partie prenante, même si sa présence semble alors se limiter … Lire la suite