☀︎
archives

Georges Pérec

Ce tag est associé à 16 articles

Note de lecture : « Trompe-la-mort » (Lionel Ruffel)

S’appuyer sur Les Mille et Une Nuits, Le Décaméron et L’Insurrection qui vient pour dessiner les contours d’une littérature de la retraite en combattant. Brillant et salutaire. x « Il y aurait, là-bas, à l’autre bout du monde, une île. » Cette phrase, quand l’ai-je lue pour la première fois ? Il y a vingt ans probablement. … Lire la suite

Note de lecture : « Capsules de temps » (Xavier Boissel)

Du kitsch attendrissant de la capsule de temps volontaire au vertige existentiel de son analogue involontaire. Un parcours étourdissant de brio dans les soubassements philosophiques d’une icône contemporaine de la culture, savante comme populaire. x x Alors que les capsules de temps, sous leur forme originelle et principale de collection volontairement enfouie de témoignages divers, … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 7 : « Le bout de la langue » (Revue)

Un septième numéro qui explore avec brio facettes et ramifications de la langue sous toutes ses acceptions ou presque. x Avril 2018 : voici déjà le septième numéro de La Moitié du Fourbi, fantasque, incisive et curieuse revue, née début 2015, et qui nous régale depuis, environ deux fois par an, de textes résolument inclassables … Lire la suite

Note de lecture : « La dissipation – Roman d’espionnage » (Nicolas Richard)

Enquête à propos d’enquêtes : de quoi la traque publique d’un privé éventuellement joueur est-elle le nom ? x C’est par phases. Il y a des moments où je sonde un sujet en particulier, et je fais des trouvailles intéressantes. Alors ma curiosité est satisfaite et je n’y pense plus. De longues périodes peuvent s’écouler … Lire la suite

Note de lecture bis : Souviens-moi (Yves Pagès)

Nostalgique, insolente et poétique, la mémoire en pointillés. x Je me souviens que j’ai eu envie de faire du vélo en voyant Sami Frey pédaler sur scène en 1989, tandis qu’il disait, totalement détendu, les éclats de mémoire de Georges Pérec. Yves Pagès,lui, est attentif aux blancs, au gouffre de la mémoire où tout vient … Lire la suite

Note de lecture : « Lettre ouverte à ma bibliothèque » (Éric Bonnargent)

La somme physique des lectures de chacun définirait-elle mieux que tout ce qu’il est, in fine ? x J’ai quatre-vingt-cinq ans et cela fait maintenant dix ans que toi et moi avons quitté Paris pour nous installer ici, à Trouville, face à la mer. Ce sera notre dernière demeure. Depuis soixante-dix ans que tu partages … Lire la suite

Note de lecture : « Hyperrectangle » (Aden Ellias)

Une fort singulière et réjouissante préparation du roman – ou plutôt du cuboïde hyperrectangle qui l’englobe. x La veille au soir, je m’étais donné rendez-vous très tôt le lendemain matin pour écrire un très grand livre ou quelque chose comme ça. La nuit passerait ainsi grosse de ce rendez-vous pris entre ce qu’il fallait bien … Lire la suite

Note de lecture : Inculte – 4 (Revue)

L’ordinaire, l’infra-ordinaire, les jours boum-boum, aux côtés de Vassili Axionov, d’Edward Saïd ou de Marcel Schwob. x RELECTURE Après « W.G. Sebald » (n°1), « Le faux » (n°2) et « La littérature déplacée » (n°3), le n°4 de la revue Inculte, publié en mars 2005 par les éditions du même nom associées aux éditions imho, consacrait son dossier à « L’ordinaire ». … Lire la suite

Note de lecture : « C’est maintenant du passé » (Marianne Rubinstein)

Ébaucher des portraits des disparus à partir de fragments, leur redonner vie et retrouver sa place. x «Cette brume insensée où s’agitent des ombres, comment pourrais-je l’éclaircir ?». Cette citation de Raymond Queneau, en exergue à «W ou le souvenir d’enfance» de Georges Perec aurait pu également ouvrir ce récit de Marianne Rubinstein, publié en 2009 … Lire la suite

Note de lecture : « Le dernier gardien d’Ellis Island » (Gaëlle Josse)

« Dans quelques jours, j’en aurai fini avec cette île qui a dévoré ma vie ». Les tourments du dernier gardien d’Ellis Island.   Aujourd’hui transformés en musée, les services d’immigration d’Ellis Island ont fonctionné de 1892 jusqu’en novembre 1954. Ils ont vu passer, « trié » et ainsi décidé du sort de plus de 12 millions de candidats … Lire la suite