☀︎
archives

Fuite

Ce tag est associé à 41 articles

Note de lecture : « S’en aller » (Sophie d’Aubreby)

Échapper au triste destin tracé par les codes patriarcaux bourgeois de l’entre-deux-guerres, en fuyant sur la mer, dans la danse indonésienne ou dans la Résistance : le formidable récit d’une émancipation surprenante et exemplaire. x Elle prend une grande inspiration. La plus grande, la plus profonde possible. Une inspiration à s’en déchirer le diaphragme. Comme … Lire la suite

Note de lecture : « Fratrie » (Thierry Decottignies)

Comme en un fabuleux rêve expressionniste, l’étrange fin de partie d’un quatrième frère, parmi les villes déliquescentes et les chemins oniriques, magnifiée d’une écriture particulièrement acérée. x Ça faisait des semaines que j’arrêtais pas, alors c’est pas étonnant : au bout d’un moment c’est la surchauffe, les nerfs flambent, et l’angoisse, un matin, une angoisse … Lire la suite

Note de lecture : « Le narré des îles Schwitters » (Patrick Beurard-Valdoye)

Autour de la figure en fuite de l’artiste dadaïste Kurt Schwitters, dans la tourmente des horreurs et des infamies de 1940, la construction poétique déterminée, essentielle, d’un radeau de survie métaphorique, d’île en île, pour nous rappeler encore et mieux ce que veut dire le fait réfugié. x x La découverte en novembre dernier, par … Lire la suite

Note de lecture : « La chose en soi » (Adam Roberts)

Sous le double signe flamboyant et malicieux d’Emmanuel Kant et de John Carpenter, une science-fiction aventureuse, surprenante et réjouissante. x C’est avec la lettre que ça a commencé. Roy, lui, situerait sans doute le début de cette histoire au moment où il a résolu le paradoxe de Fermi, lorsqu’il a atteint (dixit) la lucidité. Un … Lire la suite

Note de lecture : « Gadjo-Migrandt » (Patrick Beurard-Valdoye)

Y aurait-il autant de « grand » dans le monde sans « migrant » ? C’est la démonstration positive et acharnée que nous propose, à travers des centaines de « gadjos », itinérants sans choix, cette fabuleuse poésie-fleuve, profonde, érudite et combattante. x Qu’est-ce qui relie, en une somptueuse démonstration de poésie investigative, John Howard (1726-1790), infatigable visiteur et dénonciateur de … Lire la suite

Note de lecture : « Sous le ciel vide » (Raphaël Nizan)

Une envoûtante descente amoureuse aux enfers des nuits glauques et de la dèche, proposée en une langue rare, hypnotique et acharnée. x Le 15 avril 2019, Notre-Dame flambait. Notre-Dame flambait, et moi, seul, les pieds ancrés sur l’asphalte graisseux d’un trottoir parisien, la gorge irritée par les fumées âcres qui se dégageaient du brasier, je … Lire la suite

Note de lecture : « L’arrachée belle » (Lou Darsan)

Chanter un nomadisme poétique cavalier pour échapper à l’aliénation rampante et à ses nombreux azimuts : la beauté efficace d’une arrachée indispensable. x Dans la baignoire fermée, l’eau coule, pas plus haut que ses jambes étendues. Elle ne sait pas ce qu’elle écrirait si elle voulait évoquer l’eau, les mollets, la peau nue, le triangle … Lire la suite

Note de lecture : « Shining » (Stephen King)

Un auteur colérique, alcoolique repenti, en proie aux démons du doute, avec sa femme et son fils aux pouvoirs spéciaux, dans la solitude hivernale de l’hôtel Overlook, haut perché dans le Colorado, pour un rendez-vous avec un destin naturel et surnaturel. x RELECTURE C’était aussi dans cette salle que s’élevait… une gigantesque horloge d’ébène. Son … Lire la suite

Note de lecture : « Cow-Boy » (Jean-Michel Espitallier)

Des Hautes-Alpes à la Californie – et retour, le parcours imaginé d’un cow-boy bien réel du début de notre siècle, et ce qui s’ensuivit. x Great Granddad (Cow-Boys’ Song) Great Granddad, when the land was young, Barred the door with a wagon tongue, For the times was rough and the redskins mocked, And he said … Lire la suite

Note de lecture : « La nuit nous serons semblables à nous-mêmes » (Alain Giorgetti)

À hauteur d’adolescents, une exceptionnelle reconstitution poétique et réaliste d’une enfance, d’une fuite et d’un passage vers un monde réputé meilleur. x Des dessins sur les portes des parties communes. Des tags sur les palissades et les vieux meubles. Des objets abandonnés qui rouillent à droite à gauche. Des cairns, gravés de noms propres, en … Lire la suite