☀︎
archives

Frédéric H. Fajardie

Ce tag est associé à 10 articles

Note de lecture : « Hélène ou le soulèvement » (Hugues Jallon)

Une folle échappée amoureuse dans la toile véloce des réalités matérielles. x Elle apparaîtrait. Et si c’est possible, on ne verrait qu’elle, l’image serait la plus nette possible. Elle, je veux dire : Hélène, qui devient chaque jour, chaque nuit qui passe, la plus belle femme que le monde ait vue, sa silhouette fuyant dans … Lire la suite

Note de lecture : « Le sexe du ministre » (Olivier Bordaçarre)

Le double corps du roi, à nu, en une superbe fable politique contemporaine. x Quatre ans après « Dernier désir » et un an et demi après « Accidents », Olivier Bordaçarre parvient à nouveau à nous surprendre et bousculer en beauté avec ce « Sexe du ministre » paru chez Phébus en avril 2018. Cette main appartenait à monsieur Claude … Lire la suite

Note de lecture : « Daewoo » (François Bon)

Les lendemains mortels d’une catastrophe sociale qui n’eut jamais rien de naturel. Une magnifique et pudique chronique de la casse impavide. x Y aurait-il dans la surface ordinaire à nous tous laissée en partage des points d’éruption pour gisements de colère, et ailleurs des îlots où marcher sans rien entendre que le bruit d’un danger … Lire la suite

Note de lecture : « L’affaire Léon Sadorski » (Romain Slocombe)

Un policier français « ordinaire » sous l’Occupation allemande. Noir, glaçant, et d’une machiavélique légèreté. x C’est à partir d’un personnage historique bien réel, découvert dans les archives de la préfecture de police, l’inspecteur principal adjoint Louis Sadosky, policier français des renseignements généraux, en charge du « Rayon Juif » en 1941, à quarante-deux ans, que Romain Slocombe a … Lire la suite

Note de lecture : « Entrée du diable à Barbèsville » (Marc Villard)

Onze nouvelles et novellas bien noires et toujours curieusement poétiques de Marc Villard. x x Marc Villard est un personnage relativement rare dans le vaste paysage du noir français. Si l’on connaît ses romans (parmi lesquels je ne citerai que deux de mes préférés, « Ballon mort » et « La guitare de Bo Diddley »), on oublie trop … Lire la suite

Note de lecture : « En pays conquis » (Thomas Bronnec)

Une politique-fiction assez ordinaire, qui se distingue par un intéressant travail en arrière-plan sur la langue politique. x Deux ans après « Les initiés », Thomas Bronnec revient en ce début 2017 avec « En pays conquis », à nouveau dans la Série noire de Gallimard. Puisant également abondamment dans le matériau documentaire accumulé à l’occasion de son enquête … Lire la suite

Note de lecture : « Sheol » (Marcello Fois)

De source antisémite en résurgence néo-fasciste, une noire enquête policière à Rome en 1997. x Publié en 1997, le septième roman du Sarde Marcello Fois fut son premier traduit en français, en 1999 par Catherine Pitiot, chez Tram’éditions (Serge Quadruppani publiait la même année sa traduction du premier tome de la trilogie Bustianu de l’auteur, … Lire la suite

Note de lecture : « L’autre vie de Valérie Straub » (Stéphane Padovani)

Lutte armée, justice, expiation et vengeance, en cinquante pages rares. x x Publié en 2012 chez Quidam, le quatrième texte de Stéphane Padovani était une novella d’une cinquantaine de pages, associant en un rare équilibre instable et fructueux la sortie de prison, le retour à la vie et la mort – mêlant une étonnante poésie … Lire la suite

Note de lecture : « Les Événements » (Jean Rolin)

Dans les décombres d’une guerre civile française, une curieuse et mélancolique poésie du désastre. x Publié en janvier 2015 chez P.O.L., le vingt-deuxième texte de Jean Rolin prendra place sans difficulté parmi ses belles réussites, aux côtés par exemple de « La ligne de front » (1988), de « L’organisation » (1996) ou de « Terminal frigo » (2005), bien loin … Lire la suite

Note de lecture : « Jérôme » (Jean-Pierre Martinet)

Ogre boulimique et vicieux, victime pathétique de son corps et de sa famille, ou encore tout autre chose ? Découvrez l’énorme Jérôme Bauche. x Publié en 1978, réédité en 2009 chez Finitude à Bordeaux après avoir été longtemps introuvable, le deuxième roman de Jean-Pierre Martinet (1944-1993) est souvent considéré comme l’œuvre maîtresse de cet authentique … Lire la suite