☀︎
archives

Franz Kafka

Ce tag est associé à 50 articles

Note de lecture : « D’asphalte et de nuée » (Nicolas Rozier)

D’un enfer carcéral clandestin au havre montagnard d’un renouveau possible, le parcours fou d’une échappée de jeunes gens, en impossible conte moderne, servi par une langue très rare. x De l’ancienne classe convertie en cellule demeuraient l’odeur de craie et les taches d’anciennes cartes. L’empreinte vivace des objets, le moulage déserté de leur forme, tout … Lire la suite

Note de lecture : « Personne ne sort les fusils » (Sandra Lucbert)

Au commencement d’une domination machinale et implacable est la langue. C’est à elle qu’il faut s’arracher, pour pouvoir enfin sortir les fusils, a priori métaphoriques, et vivre. Une lecture intensément précieuse du procès France Télécom et de ses palinodies défensives. x Finalement, cette histoire de suicides, c’est terrible, ils ont gâché la fête. (Didier Lombard, … Lire la suite

Note de lecture bis : « Les saisons » (Maurice Pons)

La fable culte de la soumission librement consentie, l’humour grinçant de l’absurde quotidien, la joie sombre de la poésie inattendue et déchaînée. x RELECTURE Il arriva par le sentier de la cluse, vers le seizième mois de l’automne, qu’on appelait là-bas : la saison pourrie. C’est Louana qui l’aperçut la première, et plus tard, lorsque … Lire la suite

Note de lecture bis : « L’employé » (Guillermo Saccomanno)

Une fable puissante et tristement joueuse de l’aliénation intime au cœur d’un totalitarisme national et d’une déshumanisation entrepreneuriale. x À cette heure de la nuit, les hélicoptères blindés survolent la ville, les chauves-souris tournoient devant les vitres de l’immeuble et les rats filent entre les bureaux plongés dans l’obscurité, tous les bureaux sauf un, le … Lire la suite

Note de lecture : « Poétique de l’emploi » (Noémi Lefebvre)

Le réjouissant et implacable combat avec un surmoi hilarant à la figure du père, entre l’injonction d’employabilité et d’efficacité, la poésie et la vie. x Depuis des années tout ce qui me traverse l’esprit est discuté dans ce tribunal que j’appelle maison morte, où siège mon père. Des gens parlent avec Dieu, d’autres avec leur … Lire la suite

Note de lecture : « Solénoïde » (Mircea Cǎrtǎrescu)

Par un narrateur surchauffé se revendiquant anti-écrivain, une fantastique et totalisante vue en coupe d’une capitale de la douleur. Un chef-d’œuvre. x J’ai de nouveau attrapé des poux, cela ne m’étonne même plus, ne m’effraie plus, ne me dégoûte plus. Cela ne fait que me démanger. J’ai des lentes presque tout le temps, j’en fais … Lire la suite

Note de lecture : « Mille plateaux » (Gilles Deleuze & Félix Guattari)

Un monument heureux de la philosophie contemporaine de combat, qui n’a rien perdu de sa puissance et de sa pertinence 40 ans après sa publication, malgré les efforts réguliers menés à son encontre. x RELECTURE Nous avons écrit L’Anti-Œdipe à deux. Comme chacun de nous était plusieurs, ça faisait déjà beaucoup de monde. Ici nous … Lire la suite

Note de lecture : « La liberté totale » (Pablo Katchadjian)

Fausse pièce de théâtre et véritable roman de l’indétermination, de la liberté et de l’imagination – et du risque souverain que cela comporte. x En seulement deux textes jusqu’alors traduits en français, son « Quoi faire » de 2010 et son « Merci » de 2011, l’Argentin Pablo Katchadjian s’est hissé presque instantanément dans les hauteurs de mon petit … Lire la suite

Note de lecture : « Les Cahiers de Tinbad 6 » (Revue)

Aux carrefours bifurcatoires de la prose, de la poésie, de la critique et de l’essai, l’une des plus délicieusement éclectiques revues du moment. x Situées en déséquilibre dynamique aux carrefours de la prose, de la poésie, de la critique et de l’essai, les éditions Tinbad constituent l’une de ces maisons combattantes, militantes, fougueuses au risque … Lire la suite

Note de lecture : « Entretiens » (Gilles Barbier)

L’art de la conversation. x Prolifique et inventive, l’œuvre de Gilles Barbier se caractérise par la très grande diversité de ses formes (photo, vidéo, peinture, sculpture, dessin), par son humour débridé, par la variété des sources et des références dans lequel elle puise (science-fiction, bande dessinée, cinéma, philosophie…) et par les correspondances qui l’irriguent, reflet … Lire la suite