☀︎
archives

François Rabelais

Ce tag est associé à 9 articles

Note de lecture : « Le monde romanesque de Milan Kundera » (Kvetoslav Chvatik)

En 1994, la superbe première grande monographie consacrée à Kundera, et à ses huit premiers textes. x En 1994, avec à son actif six romans et un recueil de nouvelles écrits en tchèque, en ayant désormais revu personnellement les traductions françaises pour qu’elles puissent le cas échéant servir de fondation pour les autres traductions, depuis … Lire la suite

Note de lecture : « Vierge » (Amélie Lucas-Gary)

Grossesse miraculeuse et signe des temps, croisade et récupération. Une formidable et joueuse quête charnelle de sens. x   Le Saint-Louis fendait la mer. Les côtes sombraient, et tout autour, il n’y avait pas une ride ; seulement le bleu. À bord, les passagers offraient leurs corps au soleil, les heures glissaient sur leurs paupières. … Lire la suite

Note de lecture : « Telluria » (Vladimir Sorokine)

Le très réussi mariage alchimique du cyberpunk futuriste, de la farce médiévale fantastique et du sens tragique de l’histoire politique et économique. x L’ex-URSS est définitivement en morceaux : aux soubresauts de la fin de l’Union soviétique se sont ajoutées quelques dizaines d’années plus tard les conséquences de la découverte aux alentours de 2022 des … Lire la suite

Note de lecture bis : « Le point aveugle » (Javier Cercas)

L’auteur élaborant sous nos yeux une théorie du roman moderne, robuste, sagace et joueuse. x Les réponses des romans du point aveugle – ces réponses sans réponse ou sans réponse claire – sont pour moi les seules réponses véritablement littéraires, ou pour le moins les seules que proposent les bons romans. Le roman n’est pas … Lire la suite

Note de lecture : « Les sorcières de la République » (Chloé Delaume)

En 2062, le procès à grand spectacle de divinités féminines ayant tenté (et raté) une révolution française bien particulière. x x 2062 : le Tribunal du Grand Paris, en direct du Stade de France, juge à grand spectacle la Sibylle de Cumes, considérée comme l’une des principales responsables de ce qui apparaît désormais, à certains, … Lire la suite

Note de lecture : « Le bal des ardents » (Fabien Clouette)

Carnaval et révolution, jours des fous et des disparus. Beauté du boomerang. x Un lanceur de boomerang et son chien, un ancien soudeur sous-marin devenu plongeur-démineur, un plaisancier et son fils, deux pêcheurs sans doute un peu contrebandiers sur les bords, l’équipage silencieux d’un cargo mystique, une barmaid : voici quelques-uns des protagonistes auxquels Fabien … Lire la suite

Note de lecture : « Autobiographie d’une machine ktistèque » (Raphael Aloysius Lafferty)

Une intelligence artificielle pas comme les autres comme guide vers les sources de la Création. x RELECTURE Publié en 1971, traduit en français en 1974 chez Ailleurs & Demain par Guy Abadia, réédité chez Presses Pocket en 1981, et enfin chez Actes Sud en 2014 (avec cette fois une superbe couverture de Santiago Caruso), « Autobiographie … Lire la suite

Note de lecture : « Fonds perdus » (Thomas Pynchon)

L’internet, le 11 septembre 2001, la finance : miroirs, écrans et leurres du formidable rire politique et métaphysique de Pynchon. x Publié en septembre 2013, traduit en août 2014 au Seuil par Nicolas Richard, le huitième roman – en cinquante ans d’écriture – de Thomas Pynchon réussit une fois de plus le pari toujours renouvelé … Lire la suite

Note de lecture : « V » (Thomas Pynchon)

Le toujours aussi hystériquement monumental premier roman de Pynchon. x RELECTURE Publié en 1963 (et traduit en 1967 en français chez Plon, dans une traduction de Minnie Danzas, légèrement revue pour la réédition au Seuil en 1985 – traduction dont je reparlerai un peu plus loin), le premier roman de Thomas Pynchon fait beaucoup mieux … Lire la suite