☀︎
archives

Forme courte

Ce tag est associé à 23 articles

Note de lecture : « Laqué » (Guillaume Couty)

En 75 pages, une hilarante géopolitique culinaire de la subtile vengeance conjugale. Avec un goût inimitable de canard laqué, bien sûr. x Monsieur, Le courrier que vous avez adressé au maire de Paris le 8 mai dernier lui est bien parvenu. Il en a pris connaissance avec attention et m’a demandé d’étudier avec la plus … Lire la suite

Note de lecture : « Dans ta sévère fontaine » (Véronique Emmenegger)

Le récit épique et terrible d’une haine mère-fille, paradoxalement drôle, subtilement ambigu, et plein de verve comme d’interrogations. x Elle a toujours dit, et répété, pendant les fêtes de famille ou autres, cette phrase infecte qui appelait les mouches sur ses lèvres : – Lorsque je suis rentrée avec toi de la maternité, j’ai voulu … Lire la suite

Note de lecture : « Stan » (Roman Parizi)

C’est dur, le bitume, la nuit. Une nouvelle lancinante et crue de dèche et d’amitié. x Ça m’arrive, encore. Je me réveille en sueur, paniqué, persuadé d’y être. Les sensations sont exactement les mêmes. Cette peur viscérale. L’adrénaline. Les images de cette nuit défilent non-stop, s’enchaînent dans le désordre, comme dans un mauvais trip sous … Lire la suite

Note de lecture : « Avec des lucioles, on peut faire des couilles » (François Bétremieux)

En dix pages, une exceptionnelle théorie poétique du gamer rimbaldien. x Play Un nouveau jour se lève Et je vais Devenir le nouveau Fergie Redorer les Red Devils Passer en 3-5-2 Chaque décision compte Mais les coquelicots s’en foutent Ils poussen L’herbe s’affole Sous l’arbre mort J’hésite Placer Mata en 10 Retourner l’adversaire Contre-attaquer Égorger … Lire la suite

Note de lecture : « Je crois que je viens de mourir » (Arthur Scanu)

Lorsque le quotidien exposé au risque du gris se mêle aux rêves des endroits où l’on aurait pu se perdre : une cinglante poésie contemporaine en dix pages magiques et acérées. x Je ne m’emparerai jamais de moi Je ne sais pas quoi dire Il y a ce que j’aime Ce que je n’aime pas … Lire la suite

Note de lecture : « L’aube » (Ramón Gómez de la Serna)

D’une ligne à une page, des dizaines de variations comiques, poétiques, incongrues ou rusées autour de l’aube en métaphore totale : un somptueux échantillon de l’art des greguerías. x Prologue J’ai été un espion de l’aube. Plus que tout autre, j’ai fait ce livre avec la mort en moi ; la mort claire, sèche, maligne, … Lire la suite

Note de lecture : « Promenades accompagné (minuties) » (Olivier Hervy)

Une treizième occasion de se plonger dans le travail discret – et minutieux, bien entendu – d’un rare spécialiste de la narration ultra-courte issue de l’aphorisme malaxé et détourné. x Note préambulaire de l’auteur Note est trop général ! Aphorisme désigne un fragment indépendant ! Greguería est déjà pris ! Après quelques livres, il est … Lire la suite

Note de lecture : « Décamper » (Collectif)

Douze échappées très variées et un écoulement ravageur : sous le signe de la fuite, le formidable nouveau recueil collectif de nouvelles des éditions Antidata. x x x Une fois passée sa soixantième année, Jean de Conty a commencé de subir le retour des souvenirs d’un passé lointain. Il le savait : c’était le signe … Lire la suite

Note de lecture : « Étrangler l’anguille » (Olivier Hervy)

Le onzième recueil d’aphorismes d’Olivier Hervy, toujours aussi surprenant et délectable (et on y entend sa fille rigoler). x Depuis 2007 et ses « Expertises », Olivier Hervy nous enchante régulièrement de ses recueils d’aphorismes, construisant au fil des années un extraordinaire clin d’œil au long cours, qui rivalise aisément de machiavélisme discret, quoiqu’utilisant le plus souvent … Lire la suite

Note de lecture : « Love Parade » (Philippe Hebrard)

Dix-sept moments fugitifs, dix-sept tendresses ou ironies, dix-sept frictions ou caresses entre hommes et femmes. Savoureux, bizarrement poétique et malin comme tout. x Assis sur le trône de mon palais des vents, qui a fini par s’effondrer sur lui-même, j’ai survolé l’existence en ignorant ses nécessités, refusant de monter sur le ring d’une réalité qui … Lire la suite