☀︎
archives

Féminisme

Ce tag est associé à 22 articles

Note de lecture : « Joueuse » (Benoît Philippon)

Une vengeance au poker. Un quatuor de choc dans ses improbabilités multiples. Une route à tailler vers la rédemption ou la mort. Impressionnant. x x Le père ne voulait pas que son fils trime comme un con. Faire les trois-huit, compter les mois avant la retraite, compter les semaines avant les vacances, compter les heures … Lire la suite

Note de lecture : « Dirty week-end » (Helen Zahavi)

À Brighton, la violente vengeance d’une jeune femme ordinaire face au harcèlement ordinaire. Impressionnant. x Voici l’histoire de Bella qui se réveilla un matin et s’aperçut qu’elle n’en pouvait plus. Bella n’a rien de particulier. L’Angleterre est pleine de gens blessés. Qui étouffent en silence. Qui hurlent à voix basse pour ne pas être entendus … Lire la suite

Note de lecture : « Latex » (Rim Battal)

Vingt-trois poèmes entrechoquant les actualités critiques de 2015-2016 et les entrelacs permanents des vies résistantes. x Halal Noiseuse notoire, Nezha au regard noir, traverse la salle en babillant, sa voix recouvre le bruit des seaux en caoutchouc qui s’entrechoquent, le bris de l’eau et les cris des petites aux peaux neuves qui gigotent dans les … Lire la suite

Note de lecture : « Vingt poèmes et des poussières » (Rim Battal)

Une poésie charnelle, incisive et malicieuse, revendiquant ses droits même là où l’on ne s’y attend pas. x Rêve d’or Maman Champagne Maman déambule dans son jardin Enveloppée de papier bulle qu’elle fait éclater elle embaume comme une amulette ce parfum Champagne son préféré et avant lui Rêve d’or parfum préféré de sa mère avant … Lire la suite

Note de lecture : « De rivières » (Vanessa Bell)

La poésie sourdement vibrante d’une force liquide qui va et d’une émancipation féminine toujours menacée. x quels mots mâches-tu quand j’émiette le silence les avions s’éteignent et tu pars une glace dans chaque poing tu ignores le fleuve La Québecoise Vanessa Bell était déjà connue en tant qu’animatrice d’émissions radio littéraires et comme journaliste littéraire, … Lire la suite

Note de lecture : « La complainte de Foranza » (Sara Doke)

Lorsque le progrès technique et un féminisme combatif et inventif viennent secouer en beauté la fantasy d’un Moyen-Âge italien tardif. Rusé et somptueux. x Je déteste profondément mon prénom, Aphrodisia, qu’y a-t-il de pire ? C’est un prénom plein de promesses que je n’ai aucune intention de tenir. Un prénom de catin. Un prénom qui … Lire la suite

Note de lecture : « Libère-toi cyborg ! – Le pouvoir transformateur de la science-fiction féministe » (ïan Larue)

Un essai remarquable, même si un peu confus par moments, sur les liens indispensables entre progressisme radical et queer et expérience de pensée science-fictive. x C’était au milieu des années 1980 du siècle dernier. Nous arrivions à la fin du célèbre Manifeste cyborg. La philosophe étatsunienne Donna Haraway venait d’esquisser pour l’humanité un avenir nouveau, … Lire la suite

Note de lecture : « Qui a peur de la mort ? » (Nnedi Okorafor)

Un formidable roman d’apprentissage, cruel et cru, violent et beau, alliant technique et magie, pour extraire une véritable mythologie des conflits génocidaires africains, du Biafra au Rwanda, et des émancipations possibles. x Ma vie s’est effondrée quand j’avais seize ans. Papa est mort. Il avait le cœur solide, et pourtant il est mort. À cause … Lire la suite

Note de lecture : « En direct de la planète Minuit » (Nalo Hopkinson)

Une conférence, deux nouvelles et un entretien d’une voix canadienne et jamaïcaine en science-fiction et fantastique, magnifique d’intelligence et de lucidité, encore beaucoup trop rare en français. x Bonjour. Je voudrais remercier l’Association internationale du fantastique dans les arts pour évoir dédié, cette année, l’ICFA aux questions de race dans la littérature du fantastique, et … Lire la suite

Note de lecture : « Confessions d’une séancière » (Ketty Steward)

Yé krik. Lorsque se redit et se transforme le conte traditionnel martiniquais et que s’en actualise le sens. Yé krak. x « Comment aurais-je pu me douter que la plaisanterie me mènerait si loin ? – Mais ma petite demoiselle, tu le savais ! Au plus profond de toi. Les tabous n’ont jamais servi qu’à nous … Lire la suite