☀︎
archives

Farce

Ce tag est associé à 63 articles

Note de lecture : « Unité 8200 » (Dov Alfon)

Entre un enlèvement à Roissy et un centre ultra-secret du renseignement israélien, une plongée remarquable dans un monde d’ombres et de magouilles impavides, par un fin connaisseur de l’Israël contemporain. x Neuf passagers furent témoins de l’enlèvement de Yaniv Meidan à l’aéroport Charles-de-Gaulle, sans compter les centaines de milliers d’internautes qui regardèrent les images de … Lire la suite

Note de lecture : « Manaraga » (Vladimir Sorokine)

Un fabuleux et hautement métaphorique thriller d’anticipation, à base d’art de cuisiner la littérature, (presque) stricto sensu. x Soir : Brochettes d’esturgeon grillées à L’Idiot. Roman bon poids, 720 grammes, du massif, 509 pages, papier vélin, reliure pleine toile. A largement suffi pour huit brochettes. Comme convenu, le client et ses sept invités avaient solennellement … Lire la suite

Note de lecture : « La guerre en douce » (Frederik Pohl)

Un roman de 1981, un peu raté mais néanmoins fort intéressant, avec glissement énergique de l’action secrète des Etats. x RELECTURE Publié en 1981, traduit (remarquablement) en français en 1986 par Nathalie Serval chez La Découverte, ce roman de Frederik Pohl est un bon exemple de la manière dont l’auteur, régulièrement, sut s’emparer d’idées prometteuses … Lire la suite

Note de lecture : « Un souvenir de Loti » (Philippe Curval)

Utiliser la matrice du space opera pour confronter Épicure et l’amour fou à la mort et à la fin. x Maintenant on nous a laissés seuls, tandis que les ordres de la nige s’exécutent. Je tends l’oreille, accroupi sur mon cube d’espace, au milieu de la blancheur de ce tapis de fourrure. Marjorie se glisse … Lire la suite

Note de lecture : « Black Bottom » (Philippe Curval)

Une Venise d’art contemporain extrême ou dévoyé, une farce tragique et ravageuse, une rare histoire d’amour fou. x – Tranquille ! D’abord, tu nous racontes. – C’est une longue histoire, qu’il commence. Rayé. Je préfère dicter dans l’iCortex ce qui nous avoue pour saisir le vif du sujet à ma façon. « Douglas Holm, c’est la … Lire la suite

Note de lecture : « La vallée de la Sinistra » (Ádám Bodor)

Fabuleux roman noir et farceur des confins sylvestres et montagnards de la dictature bureaucratique balkanique. x Quinze jours avant sa mort, le colonel Borcan m’emmena en mission de reconnaissance sur l’une des hauteurs dénudées du district forestier. Il me recommanda d’ouvrir l’œil, d’observer surtout les taillis de sorbiers qui bordaient le chemin, pour savoir si … Lire la suite

Note de lecture : « Eureka Street » (Robert McLiam Wilson)

Le Belfast déchiré par les bombes des années 90, par les yeux étonnants de trentenaires presque ordinaires. x J’ai erré dans les pièces de mon appartement désert. J’aimais bien cet appartement. Mais parfois, quand je m’y retrouvai seul, j’avais le sentiment d’être le dernier homme sur Terre et mes deux chambres devenaient un luxe humiliant. … Lire la suite

Note de lecture : « Argent animal » (Michael Cisco)

Un thriller haletant, farceur et philosophique, autour des divinités économiques et de la monnaie animale. x LECTURE EN VERSION ORIGINALE AMÉRICAINE Michael Cisco, depuis ses débuts en 1999, avec « The Divinity Student », un premier roman exigeant et célébré, situé aux confins de ce qu’il est convenu d’appeler le genre « horreur littéraire », est devenu sans doute … Lire la suite

Note de lecture : « J’ai tué Kennedy » (Manuel Vázquez Montalbán)

Curieusement décalée, d’un ton unique dans la saga du détective Pepe Carvalho, sa toute première « enquête ». x RELECTURE Lorsque l’on embrasse la longue saga (qui prendra réellement son essor à partir de 1977) du détective barcelonais Pepe Carvalho de Manuel Vázquez Montalbán, enquêteur gourmet et militant repenti des livres et des engagements (mais jamais autant … Lire la suite

Note de lecture : « La trilogie de Jéhovah » (James Morrow)

La mort de Dieu, stricto sensu, et ses conséquences. Satirique, philosophique, hilarant et enlevé au possible. x Thomas Wickliff Ockham, un homme bon, un homme qui aimait Dieu, les idées, les classiques du cinéma et ses frères de la Compagnie de Jésus, se frayait un chemin à travers la foule de la station de métro … Lire la suite