☀︎
archives

Farce et tragédie

Ce tag est associé à 5 articles

Note de lecture : « Réjouissez-vous » (Steven Erikson)

Une fable radicale, la parabole de l’invasion extraterrestre contemporaine comme rarement lue. Rusé, pénétrant, et insistant à raison sur le rôle de la littérature en général et de la science-fiction en particulier. x Elle aurait déjà appelé, maintenant. Garder le contact entre eux était important, mais sans idée de possession excessive de l’autre pour autant … Lire la suite

Note de lecture bis : « La bibliothèque de Hans Reiter » (Jean-Yves Jouannais)

Le sens réel de la guerre – et de sa farce – peut-il se dissimuler dans une collection obsessionnelle, folle et tronquée ? Vertigineux. x À 4 heures du matin, un taxi vint me prendre en bas de chez moi. Les rues étaient désertes. On n’entendait que les arbres violentés par des bourrasques discontinues. Un … Lire la suite

Note de lecture : « Mort de Bunny Munro » (Nick Cave)

Le road novel d’un représentant en cosmétiques, obsédé sexuel et artificiellement trépidant, dans Brighton et ses environs. Énorme. x Bunny trébuche dans le noir, cherche à tâtons l’interrupteur de la salle de bains. C’est le creux de la nuit, vers les trois, quatre heures du matin, la prostituée a été dûment bourrinée, payée et renvoyée. … Lire la suite

Note de lecture : « Le nazi et le barbier » (Edgar Hilsenrath)

Parler de la Shoah de manière loufoque et provocatrice : un outrage (beaucoup) plus subtil qu’il n’y paraît. x Vous rencontrez un livre qui vous fait sourire, puis vous agace, vous irrite même, et finalement vous séduit au point que vous avalez ses 500 pages en une bouchée. x Écrit en Allemand et publié en 1971 … Lire la suite

Note de lecture : « Fado Alexandrino » (Antonio Lobo Antunes)

Avant, pendant et après la révolution des Œillets, le magistral « Tout change, rien ne change » du Portugal et de la violence humaine. x Publié en 1983 au Portugal, traduit en français en 1987 par Pierre Léglise-Costa et Geneviève Leibrich chez Albin Michel (et réédité chez Métailié en 1998), le cinquième roman d’Antonio Lobo Antunes, écrit … Lire la suite