☀︎
archives

Famille

Ce tag est associé à 181 articles

Note de lecture : « Inconditionnelles » (Kae Tempest)

Une taularde retrouve son chemin par la création musicale : pas grand-chose en apparence, peut-être, et pourtant d’une puissance rare. x Chess est dans une cellule de prison. Assise, immobile, sur le sol, elle fixe les spectateurs longuement du regard. L’atmosphère est lourde et peu engageante. Elle se met à créer un rythme, utilisant son … Lire la suite

Note de lecture : « Les larmes du Reich » (François Médéline)

Lorsque six ans après la fin de la deuxième guerre mondiale, certains secrets autour du sort d’enfants juifs cachés ne veulent pas passer… Alerte, rusé, extrême : un roman diabolique. x L’homme pédale sur le vélo de Fausto Coppi. C’est une façon comme une autre de se punir. Il a acheté sa bicyclette, avec dérailleur … Lire la suite

Note de lecture : « Aquariums » (J.D. Kurtness)

Roman de passions joliment dévorantes et d’éducations atypiques bien digérées, de transmissions essentielles à travers les âges et d’écosystèmes en phase avancée de décomposition, « Aquariums » réussit le pari rare d’un pessimisme apocalyptique transformé sous nos yeux en paradoxal principe Espérance. x Mon projet de doctorat consistait à reproduire les conditions de vie du récif de … Lire la suite

Note de lecture : « Next Level » (Thomté Ryam)

La redoutable mise en abîme de la dérive addictive somme toute fort logique d’un jeune homme dans un jeu vidéo mondial de type Grand Theft Auto. Cruel, hilarant et inquiétant. x Je me présente. Je m’appelle Martial. J’ai vingt et un ans et je viens d’un village de la France d’en bas à gauche, à … Lire la suite

Note de lecture : « Le Domaine des Douves » (Benjamin Planchon)

Incarner un imaginaire de Jérôme Bosch dans un récit contemporain baroque, hirsute, horrifiant, hilarant et dangereusement poétique, aux marges signifiantes de l’irréel : un pari fou et pleinement réussi. x Je ne repense jamais à mon enfance. Je n’en rêve pas et ne ressens pas le besoin d’en parler. Ce n’est pas que je sois … Lire la suite

Note de lecture : « Triste boomer » (Isabelle Flaten)

Une belle confusion des sentiments à l’orée piégée d’une deuxième vie de boomer, celle qui s’ouvre après la réalisation des objectifs. Acide et hilarant. x Le coup de la panne est ma blague favorite, je suis taquin de nature. Un brin tordu aussi. Pour l’agacer je buggais. Ça me prenait toujours quand il ne le … Lire la suite

Note de lecture : « La main gauche » (Derek Munn)

Pour savoir si les fils de sa vie d’exilée sereine et fiévreuse sont correctement noués et dénoués, une artiste américaine vivant depuis longtemps en France doit tirer sur certains d’entre eux et mesurer ce qui vient alors. Une ode fervente et rusée à l’amour et à l’art, contre tous obstacles. x La porte donc. J’hésite, … Lire la suite

Note de lecture : « L’avenir » (Catherine Leroux)

Dans un Fort Détroit abandonné des puissants, où les enfants perdus retournent aux forêts des parcs municipaux, de nouvelles solidarités s’inventent dans la tourmente, en une vraie fête du langage. x Je ne peux que vous inviter à vous précipiter dès que possible sur cet excellent roman de la Québécoise Catherine Leroux, publié chez Asphalte … Lire la suite

Note de lecture : « Ciel de nuit blessé par balles » (Ocean Vuong)

Féroce et pourtant délicate, la vive poésie d’une épopée intime entre Vietnam et Amérique. x SEUIL En ce corps, où tout a un prix, j’étais un mendiant. À genoux, j’ai regardé par le trou de la serrure, non pas l’homme qui se douchait, mais la pluie qui le traversait : des cordes de guitare se … Lire la suite

Note de lecture : « La plus secrète mémoire des hommes » (Mohamed Mbougar Sarr)

Brillante et violemment astucieuse, une démonstration hallucinante et joueuse de la place opérationnelle indispensable de la littérature dans le monde. x 27 août 2018 D’un écrivain et de son œuvre, on peut au moins savoir ceci : l’un et l’autre marchent ensemble dans le labyrinthe le plus parfait qu’on puisse imaginer, une longue route circulaire, … Lire la suite