☀︎
archives

Famille

Ce tag est associé à 128 articles

Note de lecture : « Le temps est à l’orage » (Jérôme Lafargue)

Toujours merveilleuse, toujours mystérieuse et encore renouvelée, l’étrange mythologie contemporaine d’une Aquitaine universelle. x x Je ne suis pas un inconnu en ville. Je suis de ces personnes que l’on catégorise parce qu’on les craint. Ni dans la marge, ni dans la norme. Mais lorsque j’apparais, les conversations s’arrêtent l’espace de quelques secondes. Cela tient … Lire la suite

Note de lecture : « La Rédemption d’Althalus » (David & Leigh Eddings)

Le destin hors normes d’un voleur de fantasy, dans une épopée étonnante, à la tonalité hélas fort juvénile. x À la décharge d’Althalus, notons qu’il était dans une situation financière précaire et dans un état d’ébriété avancé quand il accepta de se charger du vol du Grimoire. Sobre et en possession d’un bourse dont il … Lire la suite

Note de lecture bis : « En territoire Auriaba » (Jérôme Lafargue)

Creuser merveilleusement l’énigme des loups solitaires. x L’une de mes anciennes compagnes prétendit lors d’une fin d’après-midi cotonneuse au bord de l’eau que nos âmes cheminaient seules, qu’il fallait accepter ce que la vie nous envoyait et poursuivre sa route vaille que vaille. J’ironisai alors sur la tristesse de cette remarque, et ne manquai pas … Lire la suite

Note de lecture bis : « Dans les ombres sylvestres » (Jérôme Lafargue)

Entre vagues à surfer et forêts à gemmer, le mystère d’un lieu, d’une famille, d’une quête.  Et un redoutable abîme fictionnel. x D’une poigne encore ferme, le vieux Gustave m’avait agrippé le bras. Allongé dans le pauvre lit de l’hospice où il s’éteindrait quelques heures plus tard, ses yeux aveugles cherchant ma présence au plus … Lire la suite

Note de lecture : « La nuit nous serons semblables à nous-mêmes » (Alain Giorgetti)

À hauteur d’adolescents, une exceptionnelle reconstitution poétique et réaliste d’une enfance, d’une fuite et d’un passage vers un monde réputé meilleur. x Des dessins sur les portes des parties communes. Des tags sur les palissades et les vieux meubles. Des objets abandonnés qui rouillent à droite à gauche. Des cairns, gravés de noms propres, en … Lire la suite

Note de lecture : « La vie en chantier » (Pete Fromm)

Poignant et sans aucune mièvrerie, dur et sensible, le récit d’une reconstruction, d’un père, d’un bébé, des amitiés et de l’amour. x Lorsqu’elle le lui dit, Taz est à genoux ; à force de manier le marteau ses bras vibrent, palpitent et picotent. Il lève les yeux, les oreilles bourdonnantes, la pince à levier et … Lire la suite

Note de lecture : « Solénoïde » (Mircea Cǎrtǎrescu)

Par un narrateur surchauffé se revendiquant anti-écrivain, une fantastique et totalisante vue en coupe d’une capitale de la douleur. Un chef-d’œuvre. x J’ai de nouveau attrapé des poux, cela ne m’étonne même plus, ne m’effraie plus, ne me dégoûte plus. Cela ne fait que me démanger. J’ai des lentes presque tout le temps, j’en fais … Lire la suite

Note de lecture : « Cora dans la spirale » (Vincent Message)

Une plongée dramatique, et pourtant curieusement tonique, dans une barbarie ordinaire à visage trop humain. x Le métro du matin était connu pour ses visages opaques et son silence que cadençaient seulement les annonces automatisées et le roulis des machines. Quand tout fonctionnait néanmoins, Cora n’avait pas le sentiment d’une atmosphère hostile. Protégés par leurs … Lire la suite

Note de lecture : « Menaces » (Amelia Gray)

Que sont ces mots menaçants disséminés dans la maison banale où le dentiste David tente de vivre le deuil de son esthéticienne d’épouse ? Un roman absolument étrange, doux et grinçant à la fois, pour dire en images venues d’ailleurs la perte de l’être cher. x Le scotch qui entourait le paquet était doublé de … Lire la suite

Note de lecture : « L’homme qui brûle » (Alban Lefranc)

La chronique hilarante et énervée d’une dissolution obsessionnelle, d’un engloutissement du sens dans le nombrilisme, pour mieux en faire émerger un autre rapport de l’esprit et des corps souffrants. x Il ne reste rien de l’énorme cratère creusé par l’explosion. Trois pelleteuses déblaient les derniers gravats dans la rue Rambuteau. En quatre mois à peine, … Lire la suite