☀︎
archives

Famille

Ce tag est associé à 137 articles

Note de lecture : « Le couteau » – Harry Hole 12 (Jo Nesbø)

Une admirable douzième enquête de Harry Hole jouant superbement et cruellement à Oslo avec une thématique à la Richard Kimble et avec nos nerfs. x Autant il avait fallu patienter un temps inhabituellement long pour découvrir la précédente enquête du bourru Harry Hole de Jo Nesbø, autant cette fois il ne s’est écoulé que deux … Lire la suite

Note de lecture : « Shining » (Stephen King)

Un auteur colérique, alcoolique repenti, en proie aux démons du doute, avec sa femme et son fils aux pouvoirs spéciaux, dans la solitude hivernale de l’hôtel Overlook, haut perché dans le Colorado, pour un rendez-vous avec un destin naturel et surnaturel. x RELECTURE C’était aussi dans cette salle que s’élevait… une gigantesque horloge d’ébène. Son … Lire la suite

Note de lecture : « Un marin chilien » (Agnès Mathieu-Daudé)

Creusé dans la tranche d’une carte postale islandaise travaillée au corps, un farceur conte contemporain, au cœur désespérant des préjugés. x Thorvardur avait rencontré beaucoup de Chiliens dans sa carrière, il avait plusieurs fois fait escale à Valparaiso et à Puerto Montt, deux villes que même un type comme lui avait trouvées affreuses, écrasées de … Lire la suite

Note de lecture bis : « L’employé » (Guillermo Saccomanno)

Une fable puissante et tristement joueuse de l’aliénation intime au cœur d’un totalitarisme national et d’une déshumanisation entrepreneuriale. x À cette heure de la nuit, les hélicoptères blindés survolent la ville, les chauves-souris tournoient devant les vitres de l’immeuble et les rats filent entre les bureaux plongés dans l’obscurité, tous les bureaux sauf un, le … Lire la suite

Note de lecture : « Juste après la vague » (Sandrine Collette)

Après le tsunami, face à l’inexorable montée des eaux, l’impact glacé et pourtant d’une rare tendresse des choix cornéliens et des pulsions dévorantes sur le devenir d’une famille nombreuse tentant de survivre. Une fable liquide sombre et étonnante. x Alors le cordage se tendit d’un coup, et il pensa qu’il avait accroché un tronc d’arbre … Lire la suite

Note de lecture : « La fille qui devait mourir » – Millénium 6 (David Lagercrantz)

Le point « final », quelque peu en demi-teinte, de la saga Salander / Blomkvist. x Cet été-là, un nouveau mendiant était apparu dans le quartier. Personne ne connaissait son nom, et puis tout le monde s’en fichait pas mal. Cela dit, un jeune couple qui passait devant lui tous les matins l’appelait le « nain fou », ce … Lire la suite

Note de lecture : « Homo sapienne » (Niviaq Korneliussen)

Cinq jeunes en quête brutale d’identité dans le vortex de Nuuk, la capitale du Groenland. Impressionnant. x Nuuk, capitale du Groenland, 2014. 16 000 des 56 000 Groenlandaises et Groenlandais y vivent en permanence. Loin des archétypes du Grand Nord, devenus parfois quelque peu folkloriques de nos jours, et des revendications d’une culture inuit à … Lire la suite

Note de lecture : « Sang chaud » (Kim Un-Su)

Un polar particulièrement goûteux et retors dans l’atmosphère coréenne fiévreuse des gangs de Busan, dans les années 1990. x À Guam, les voyous ne portent pas le costard. Ailleurs dans Busan, port tentaculaire de Corée, mondialement connu, les voyous tirés à quatre épingles sont aussi nombreux que les containers entassés sur les quais. Ces types-là … Lire la suite

Note de lecture : « First Nation » (Phyllis Yordan)

La poésie crue et tendre d’une survie enjouée à une déchéance annoncée. Poignant, paradoxalement drôle et superbement vital. x Je vois une blonde fatiguée Sur son trente-et-un Maquillée comme une voiture volée Elle attend l’autocar Au milieu de nulle part Au milieu des champs Pour se rendre à une audition Je vois un homme Qui … Lire la suite

Note de lecture : « Le temps est à l’orage » (Jérôme Lafargue)

Toujours merveilleuse, toujours mystérieuse et encore renouvelée, l’étrange mythologie contemporaine d’une Aquitaine universelle. x x Je ne suis pas un inconnu en ville. Je suis de ces personnes que l’on catégorise parce qu’on les craint. Ni dans la marge, ni dans la norme. Mais lorsque j’apparais, les conversations s’arrêtent l’espace de quelques secondes. Cela tient … Lire la suite