☀︎
archives

Exploitation de l’homme par l’homme

Ce tag est associé à 7 articles

Note de lecture : « Le propriétaire absent » (Takiji Kobayashi)

Le saisissant roman d’un « mouvement social » de fermiers misérables à Hokkaidô dans les années 1920. x « Si, dans les départements de Naichi, il est très difficile de recevoir de nouvelles terres, non seulement en propriété, mais également en fermage, vous installer à Hokkaidô vous permet d’obtenir une parcelle déterminée. Quand, dans un délai de cinq … Lire la suite

Note de lecture : « Camp de gitans » (Vladimir Lortchenkov)

Une farce moldave totale qui englobe peut-être l’ensemble du contemporain. x Publié en 2010, à paraître en français le 4 septembre prochain aux éditions Mirobole dans une traduction de Raphaëlle Pache, ce nouveau roman du Moldave (vivant désormais à Montréal) Vladimir Lortchenkov s’affirme comme la redoutable suite (pouvant parfaitement se lire indépendamment) de l’hilarant et … Lire la suite

Note de lecture : « Passes noires » (Giosuè Calaciura)

Plongée crue et superbement écrite dans le quotidien de la prostitution africaine en Sicile. x x Publié en 2002 et traduit en français en 2005 par Lise Chapuis aux Allusifs (et désormais réédité en Folio), le deuxième roman de Giosuè Calaciura est encore plus dur que son premier, « Malacarne » (1998). Là où le petit tueur … Lire la suite

Note de lecture : « Assaut à la nuit » (Roussan Camille)

Formidables vers de 1940 pour dire la honte du passé, la lutte incessante et l’espoir. x x Publié en 1940 à Port-au-Prince, réédité en 2003 par les soins de l’infatigable éditeur canadien Mémoire d’encrier, le premier recueil du poète haïtien Roussan Camille est l’un des (nombreux !) livres de chevet de Lyonel Trouillot, qui le … Lire la suite

Note de lecture : « Mémoires posthumes de Brás Cubas » (Joaquim Maria Machado de Assis)

260 pages d’un cynisme primesautier et matois qui décrivent avec perfection et humour noir le Brésil de la fin du XIXème siècle, et pas uniquement. Publié en 1881, ce troisième roman de Joaquim Maria Machado de Assis apporta à son auteur la consécration, et acquit au fil du temps la stature d’une œuvre fondatrice de … Lire la suite

Note de lecture : « Rafael, derniers jours » (Gregory McDonald)

Un brûlot d’une rare noirceur : lorsque la misère vous fait vendre votre mort à un snuff movie. Ce roman de 1991 de l’auteur de la série de romans policiers « Fletch » est sans doute à juste titre son plus connu et célébré en France, bien qu’il soit plutôt atypique dans son œuvre. La quatrième de … Lire la suite

Note de lecture : « Bienvenue à Oakland » (Eric Miles Williamson)

En pleine misère et colère, dans l’Oakland d’aujourd’hui, une curieuse solidarité du quotidien. Le quatrième roman d’Eric Miles Williamson, paru en 2009, publié en français ces jours-ci de 2011 chez Fayard, dans une traduction d’Alexandre Thiltges, grâce au formidable travail de l’éditrice Lilas Seewald, est une claque de grande magnitude. La quatrième de couverture donne … Lire la suite