☀︎
archives

Esclavagisme

Ce tag est associé à 8 articles

Note de lecture : « Lincoln au Bardo » (George Saunders)

Une polyphonie inventive en forme de sarabande langagière qui saisit la fusion surnaturelle du deuil intime, de l’obsession au-delà de la mort et de la prise de lourdes décisions historiques, dans un cimetière de Washington en 1862. x « Vous savez, me dit Mrs. Lincoln, le Président est censé donner une série de dîners de gala … Lire la suite

Note de lecture : « Underground Railroad » (Colson Whitehead)

Prendre la métaphore abolitionniste au pied de la lettre, tordre doucement ou violemment l’Histoire, et débusquer les composantes du sort afro-américain. x Les frères Randall. Depuis qu’il était tout petit, il suffisait pour apaiser James d’une friandise en provenance de la cuisine d’Alice, la pomme à la cannelle qui coupait court à toute crise ou … Lire la suite

Note de lecture : « Invasion Zombie » (Antonio Dominguez Leiva)

Dense, fouillée et néanmoins alerte, une excellente analyse du zombie dans la culture contemporaine. x x x Publié en 2013 aux éditions le murmure, ce bref (50 pages) essai d’Antonio Dominguez Leiva, professeur à l’UQAM de Montréal, et auteur (nous y dit-on) de plusieurs ouvrages sur l’histoire culturelle de la cruauté et de l’érotisme, impressionne … Lire la suite

Note de lecture : « Lettre à la France nègre » (Yambo Ouologuem)

Un an après (1969), des explications de l’auteur autour de son roman « Le devoir de violence ». x Un an après son « Devoir de violence », le Malien Yambo Ouologuem livrait ce recueil de courts essais, à la fois manifeste littéraire et somme d’explications idéologiques et critiques reprenant les arguments sous-jacents à son roman, à savoir la … Lire la suite

Note de lecture : « Le devoir de violence » (Yambo Ouologuem)

En 1968, par un Malien, la première dénonciation de la complicité de notables africains dans les méfaits de la colonisation européenne. x Lorsque le Malien Yambo Ouologuem publie « Le devoir de violence » en 1968, il obtient le prix Renaudot (une première pour un écrivain africain), déclenche un véritable coup de tonnerre (pour la première fois, … Lire la suite

Note de lecture : « Le vice-roi de Ouidah » (Bruce Chatwin)

À peine romancée, la vie d’un négrier brésilien, frère de sang du roi d’Abomey et presque fondateur du Bénin moderne. x Publié en 1980, ce livre du romancier-voyageur anglais Bruce Chatwin (mondialement célèbre pour son « En Patagonie » de 1977) narre avec vigueur l’une de ces extrêmes bizarreries de l’histoire que peut parfois découvrir le curieux … Lire la suite

Note de lecture : « Tortuga » (Valerio Evangelisti)

Un nouveau cycle d’Evangelisti chez les pirates des Caraïbes à la fin du XVIIème siècle. x x Ce roman de Valerio Evangelisti (traduit en français en 2011 par Sophie Bajard chez Rivages) démarrait en 2008, parallèlement à celui de l’inquisiteur Eymerich, un nouveau « mini-cycle », avec deux autres romans désormais, non encore traduits : … Lire la suite

Note de lecture : « Mémoires posthumes de Brás Cubas » (Joaquim Maria Machado de Assis)

260 pages d’un cynisme primesautier et matois qui décrivent avec perfection et humour noir le Brésil de la fin du XIXème siècle, et pas uniquement. Publié en 1881, ce troisième roman de Joaquim Maria Machado de Assis apporta à son auteur la consécration, et acquit au fil du temps la stature d’une œuvre fondatrice de … Lire la suite