☀︎
archives

Enquête

Ce tag est associé à 88 articles

Note de lecture : « L’hôtel de verre » (Emily St. John Mandel)

Et si vous avaliez du verre brisé ? Le rêve emblématique de Madoff revisité en un jeu de miroirs à traverser, d’une puissance hautement inhabituelle. x Et si vous avaliez du verre brisé ? Une phrase griffonnée au marqueur à aide sur la baie vitrée de l’hôtel Caiette, côté est, avec des traînées de blanc … Lire la suite

Note de lecture : « Terraqué » (suivi de) « Exécutoire » (Guillevic)

En 1942 et 1947, deux recueils fondamentaux de poésie combattante, d’émancipation de l’homme face aux choses mauvaises qui rôdent dans la matière, par la force pensée du langage de l’émotion brute. x CHOSES L’armoire était de chêne Et n’était pas ouverte. Peut-être il en serait tombé des morts, Peut-être il en serait tombé du pain. … Lire la suite

Note de lecture : « Notre dernière sauvagerie » (Éloïse Lièvre)

Éloïse et les gens qui lisent : un captivant et surprenant récit d’incarnation de l’intellect dans les mains et dans les corps, et de transfiguration de l’intime en politique. x Le 12 décembre 2014, j’ai commencé à prendre des photographies des gens qui lisent dans le métro. Je sais pourquoi. Au début, je voulais sans … Lire la suite

Note de lecture : « Gazer, mutiler, soumettre – Politique de l’arme non létale » (Paul Rocher)

Par le double jeu de l’étude des intérêts économiques en jeu et des glissements comportementaux et doctrinaux des forces de l’ordre, une précieuse analyse de ce qui se passe autour des technologies contemporaines de la répression. x Le cortège est dense et progresse lentement sous la grisaille hivernale. Nos corps se désengourdissent au rythme de … Lire la suite

Note de lecture : « Ces chers cousins – Les Wendel, pouvoirs et secrets » (Sophie Coignard & Romain Gubert)

En 2015, une enquête relativement approfondie sur l’évolution, pour le meilleur et pour le pire, d’un symbole français du capitalisme familial. x Depuis plus de trente ans et la parution de « La nomenklatura française » (1986), co-signée avec Alexandre Wickham, la journaliste Sophie Coignard conduit des enquêtes, paraissant en hebdomadaire (principalement Le Point) ou rassemblées in … Lire la suite

Note de lecture : « Les mers du Sud » – Pepe Carvalho 3 (Manuel Vázquez Montalban)

Sous le signe improbable du peintre Paul Gauguin et du poète Salvatore Quasimodo, une plongée décisive dans les réseaux d’affaires barcelonais de l’immédiat après-franquisme en compagnie d’un détective fin gourmet et bien désabusé. x RELECTURE – D’accord. Ça n’est peut-être pas très sport de le liquider en le traitant de grande gueule. Il l’est, oui … Lire la suite

Note de lecture : « Quatorze crocs » (Martín Solares)

Les policiers de la Brigade nocturne traquant le surnaturel dans les nuits du Paris des années folles. Alléchant et frustrant. x Vers quatre heures et demie d’une nuit sans lune, l’agent Karim Khayam, qui était de garde, a frappé à la porte de ma chambre. « Pierre, le patron a appelé la Brigade nocturne. Ça urge. » … Lire la suite

Je me souviens de : « Les enfants du massacre » (Giorgio Scerbanenco)

Sans doute le plus mémorable des puissants et rugueux polars milanais du Scerbanenco « deuxième manière ». Duca Lamberti for ever. x Déjà presque dix-huit mois que l’amusante (mais oui) rubrique « Je me souviens », sur ce blog, ne présentait plus de nouvelle entrée. Il était plus que temps d’y remédier. En cette année 1982-1983, profitant d’une année … Lire la suite

Note de lecture : « Frontières » (Olivier Benyahya)

Dense, intense et rusé : en écho à « Lazar », le grand roman de la manière dont les événements se transforment en récits. x J’ai repris contact avec W en décembre 2012. Quatre ans s’étaient écoulés depuis l’opération Plomb durci menée par l’armée israélienne dans la bande de Gaza. Déclenchée au terme de six mois particulièrement … Lire la suite

Note de lecture : « La complainte de Foranza » (Sara Doke)

Lorsque le progrès technique et un féminisme combatif et inventif viennent secouer en beauté la fantasy d’un Moyen-Âge italien tardif. Rusé et somptueux. x Je déteste profondément mon prénom, Aphrodisia, qu’y a-t-il de pire ? C’est un prénom plein de promesses que je n’ai aucune intention de tenir. Un prénom de catin. Un prénom qui … Lire la suite