☀︎
archives

Ennemi

Ce tag est associé à 6 articles

Note de lecture : « Les échappées » (Lucie Taïeb)

Porté par les mots furtifs et post-exotiques d’une radio clandestine inimaginable, un chapitre décisif de l’histoire de la Grande Peur en Occident – et de comment la surmonter. x On porte en soi la mort comme un fruit qui mûrit, paraît-il, mais on ne veut pas, pour autant, qu’elle parvienne à maturité. On préfère qu’elle … Lire la suite

Le post-exotisme en 44 volumes, et quelques.

Le post-exotisme, à travers son principal porte-parole Antoine Volodine, est sans doute le non-genre littéraire préféré, au moment drastique du vote éventuel, des libraires de Charybde. Après avoir accueilli plusieurs soirées mémorables en 2014 pour Terminus radieux, en 2016 comme libraire d’un soir et en 2017 pour Black Village de Lutz Bassmann, nous sommes particulièrement heureuses … Lire la suite

Note de lecture : « Soukmane fils de Soukmane et les fleurs écarlates » (Elli Kronauer)

Où l’on retrouve Ilia Mouromietz, en apprend plus sur Dobrynia Nikititch, et découvre Soukmane Soukmanovitch. x Troisième recueil, paru en 2000 à l’École des Loisirs, comme « Aliocha Popovitch et la rivière Saphrate », et un an après « Ilia Mouromietz et le rossignol brigand », de cette singulière voix du post-exotisme volodinien que fut Elli Kronauer, « Soukmane … Lire la suite

Note de lecture : « Le rivage des Syrtes » (Julien Gracq)

La plus puissante illustration connue de l’horreur piégeuse contenue dans la terrible formule : « Il nous faudrait une bonne guerre ». x RELECTURE Publié en 1951 chez José Corti, le troisième (et avant-dernier) roman de Julien Gracq est considéré à très juste titre comme son œuvre majeure dans le domaine de la fiction. À l’époque, le … Lire la suite

Note de lecture : « Il paraît que nous sommes en guerre » (Pierre Terzian)

Une lettre ouverte, poignante d’intelligence, aux combattants de l’État Islamique. x x Publié en mai 2016 aux éditions sun/sun (qui proposent désormais la fort stimulante revue « Le chant du monstre », depuis le n°4, prenant le relais des n°1, n°2 et n°3 publiés par les éditions Intervalles), ce très court texte de Pierre Terzian (dont j’avais … Lire la suite

Note de lecture : « La grande eau » (Živko Čingo)

L’imagination enfantine débridée contre les hauts murs, réels et métaphoriques, de l’orphelinat totalitaire. x Publié en 1971, traduit en français par Maria Bejanovska, d’abord en 1980 à l’Âge d’Homme, puis en 2016  au Nouvel Attila, qui en propose une somptueuse édition illustrée par Giovanna Ranaldi, le premier roman du Macédonien (Yougoslave à l’époque) Živko Čingo … Lire la suite