☀︎
archives

Enfants

Ce tag est associé à 13 articles

Note de lecture : « Transport commun » (Rim Battal)

Comme une tentative de suture sur des déchirures croissantes, une poétique acceptation combattante d’un devenir-mosaïque, intime et politique. x x Ce pays est beau Oh oui oui oui répondent les gens beaux Les gens sont adorables Oh oui oui oui répondent les gens adorables Il y a le soleil tous les jours Oh oui oui … Lire la suite

Note de lecture : « Borgo Vecchio » (Giosuè Calaciura)

Dans le vieux quartier populaire de Palerme, une fable surprenante, enlevée et violente, tragique et drôle, en une écriture fort rare. x Palerme. Le quartier du Borgo Vecchio, juste en face du port de commerce, à deux pas du centre historique et au pied des hauteurs chic de la Villa Igiea. L’une des incarnations les … Lire la suite

Note de lecture : « Cora dans la spirale » (Vincent Message)

Une plongée dramatique, et pourtant curieusement tonique, dans une barbarie ordinaire à visage trop humain. x Le métro du matin était connu pour ses visages opaques et son silence que cadençaient seulement les annonces automatisées et le roulis des machines. Quand tout fonctionnait néanmoins, Cora n’avait pas le sentiment d’une atmosphère hostile. Protégés par leurs … Lire la suite

Note de lecture : « Le harki de Meriem » (Mehdi Charef)

Cru et poignant, le destin d’une famille de harkis de 1959 à 1989. x Publié en 1989 au Mercure de France, réédité en 2016 chez Agone, le deuxième roman de Mehdi Charef, six ans après son célèbre « Le thé au harem d’Archi Ahmed », qui lança la carrière principale, celle de cinéaste – avec le film … Lire la suite

Note de lecture : « Rien n’est crucial » (Pablo Gutiérrez)

Magui et Lécou, enfants des marges espagnoles, à l’assaut improbable et paradoxalement amoureux du monde contemporain. x x Publié en 2010, traduit en français en 2016 par Florence Cuillé chez Christophe Lucquin, le deuxième roman de l’Espagnol Pablo Gutiérrez parvient à inventer un extraordinaire langage usant du regard d’enfants mutants à bien des égards pour … Lire la suite

Note de lecture : « J’ai vu un homme » (Owen Sheers)

Roman poignant de la fatalité et de la culpabilité, un peu affaibli par quelques facilités. x Publié en 2015, traduit en français fin août 2015 par Mathilde Bach chez Rivages, le deuxième roman du Gallois Owen Sheers, après son « Résistance » acclamé en 2007 (l’auteur s’étant dans l’intervalle largement consacré à la poésie et au théâtre), … Lire la suite

Note de lecture : « L’autofictif père et fils – Journal 2009-2010 » (Éric Chevillard)

Au milieu des joies et des drames, le sel de la langue et du sens, pour cette troisième année de vrai-faux journal. x Publié en 2011 à l’Arbre Vengeur, le troisième « autofictif », ce journal permanent concocté par Éric Chevillard, à trois entrées par jour (le plus souvent indépendantes, mais composant à l’occasion un unique texte … Lire la suite

Note de lecture : « L’autofictif voit une loutre – Journal 2008-2009 » (Éric Chevillard)

Le deuxième autofictif, encore plus savoureux que le premier. x Publié en 2010 à l’Arbre Vengeur, ce deuxième volume du « journal » d’Éric Chevillard (journal que j’ai découvert tardivement, à la différence des romans de l’auteur, aimés depuis fort longtemps, en ce début d’année 2015, avec « L’autofictif au petit pois ») succédait à « L’autofictif », et offrait déjà … Lire la suite

Note de lecture : « L’autofictif au petit pois » (Éric Chevillard)

Le septième « journal » d’Éric Chevillard : pure jouissance de l’émotion, de l’esprit et du langage. x Publié en 2015 chez l’Arbre Vengeur, « L’autofictif au petit pois » est le septième des « journaux » entamés par Éric Chevillard en 2009, celui-ci étant consacré à l’année s’étendant du 18 septembre 2013 au 17 septembre 2014. Adepte de relativement longue … Lire la suite

Note de lecture : « Bleu éperdument » (Kate Braverman)

Onze belles nouvelles, très dures et très tendres, de Los Angeles et de la chute, du sursaut vital et de la poésie. x Publié en 1990, le premier recueil de nouvelles de Kate Braverman, dont j’ai tant aimé le curieux roman « Lithium pour Médée » (1979), était inédit en français. Augmenté de deux nouvelles (« Nuit païenne » … Lire la suite