☀︎
archives

Egalitarisme

Ce tag est associé à 5 articles

Note de lecture : « Les filles de Monroe » (Antoine Volodine)

Dans un monde réduit à l’environnement immédiat d’un hôpital psychiatrique géant, comment aider les filles du dissident Monroe, revenues en commandos de l’au-delà ? Le post-exotisme toujours au sommet de son art étrange. x La fille resta suspendue un instant à la corniche qui courait le long du troisième étage, puis elle tomba et disparut … Lire la suite

Note de lecture bis : « Kree » (Manuela Draeger)

La guerrière Kree Toronto, incarnation parfaite du versant magnifiquement et éternellement errant du post-exotisme. x Le type balançait la tête lentement de côté et d’autre. C’était sa manière de montrer qu’il réfléchissait. Il avait une trogne de géant mal réveillé, sur le front une casquette rouge enfoncée jusqu’aux yeux, si on peut appeler yeux les … Lire la suite

Note de lecture : « Nuit blanche en Balkhyrie » (Antoine Volodine)

Les confidences hallucinées, chuchotées ou vociférées, du Breughel, prisonnier politique et patient psychiatrique interné. x RELECTURE La suie avait durci autour de ma tête. Il faisait froid, il faisait noir. Quelqu’un chuchotait et, à force d’écouter, je reconnus ma propre voix. Breughel appelle Molly, disais-je. Répondez. Je me mis à attendre. Plus un bruit ne … Lire la suite

Le post-exotisme en 45 volumes, et quelques.

Le post-exotisme, à travers son principal porte-parole Antoine Volodine, est sans doute le non-genre littéraire préféré, au moment drastique du vote éventuel, des libraires de Charybde. Après avoir accueilli plusieurs soirées mémorables en 2014 pour Terminus radieux, en 2016 comme libraire d’un soir et en 2017 pour Black Village de Lutz Bassmann, nous sommes particulièrement heureuses … Lire la suite

Note de lecture bis : « Haïkus de prison » (Lutz Bassmann)

Dans sa forme la plus courte et la plus dense, tout le sombre humour du désastre : cellule, convoi et camp. x RELECTURE Depuis l’origine et la « Biographie comparée de Jorian Murgrave » (1985), le post-exotisme d’Antoine Volodine (et avant même que ce corpus ne se trouve une dénomination « officielle » en 1990) cherche à dire l’emprisonnement, … Lire la suite