☀︎
archives

Ecriture et photographie

Ce tag est associé à 10 articles

Note de lecture bis : « Noir sur blanc » (Ketty Steward)

Avec force et délicatesse, le parcours d’une enfance et d’une jeunesse marquée par les contraires. x Vaillante et merveilleuse, lisant tout ce qui passait entre ses mains, la petite fille comme une enfant-dictionnaire a collectionné sans relâche les mots-trésors pour pouvoir tout porter et tout dire, plus tard. «Soudain, l’air tout autour me sembla plus … Lire la suite

Note de lecture : « Austerlitz » (W. G. Sebald)

Exhumer le passé à partir de ses traces. Le roman vertigineux et admirable d’après la catastrophe. x   Dans cet ultime roman de W.G. Sebald publié en 2001, traduit en 2002 par Patrick Charbonneau pour les éditions Actes Sud, le narrateur part en voyage comme dans «Les anneaux de Saturne», pour échapper à un  malaise … Lire la suite

Note de lecture : « Les anneaux de Saturne » (W.G. Sebald)

Voyage dans l’espace et le temps d’un chasseur de fantômes. x «Fin août 1992, comme les journées caniculaires approchaient de leur terme, je me mis en route pour un voyage à pied dans l’est de l’Angleterre, à travers le comté de Suffolk, espérant parvenir ainsi à me soustraire au vide qui grandissait en moi à … Lire la suite

Note de lecture : « Les émigrants » (W. G. Sebald)

L’exil inguérissable et le retour inéluctable des souvenirs. x Ce récit ponctué de photographies de l’auteur, publié en 1992, et traduit en 1999 par Patrick Charbonneau pour les éditions Actes Sud, juxtapose les biographies littéraires de quatre hommes hantés par des fantômes de souvenirs indéfinissables, indéfinissables sans doute car l’horreur ne peut être dite frontalement. … Lire la suite

Note de lecture : « Macau » (Antoine Volodine & Olivier Aubert)

Mourir à Macau. x Dans la chaleur humide et asphyxiante de Macau, ligoté sur une jonque et bâillonné avec du ruban adhésif, sous la surveillance d’une femme, Laura Kim, et d’un vieux pêcheur chinois, un homme, qui se faisait appeler Breughel dans «Le port intérieur», attend sa dernière heure. «Je savais bien ce qui m’attendait. … Lire la suite

Note de lecture : « Pierre feuille ciseaux » (Maylis de Kerangal & Benoît Grimbert)

Récit en forme de jeu de pistes entre deux cités de la ville de Stains.   Dans la ville de Stains en Seine-Saint-Denis, un terrain vague en friche, comme une barrière entre deux mondes, sépare toujours la Cité-Jardin, ensemble pavillonnaire construit entre les deux guerres, et le quartier du Clos Saint-Lazare, immeubles-champignons édifiés hâtivement à … Lire la suite

Note de lecture : « Lisières du corps » (Mathieu Riboulet)

Le désir et le verbe souverains. x Publié en septembre 2015 aux éditions Verdier, en même temps que «Entre les deux il n’y a rien», écriture de la mort d’une époque politique et du refus de la résignation, ces «Lisières du corps» se composent de six textes courts où Mathieu Riboulet, à l’orée de la … Lire la suite

Note de lecture : « Engeland » (Pierre Cendors)

Dans les premières convulsions de l’Allemagne nazie, le parcours de la photographe Fausta K., ou l’absence au monde comme clé de la construction d’une oeuvre. x Biographie d’artiste, extraits du catalogue d’exposition, rétrospective des œuvres de la photographe Fausta Kinsel, roman poétique avec une intrigue fascinante, «Engeland», paru en 2010 aux éditions Finitude, semble se situer en … Lire la suite

Note de lecture : « Monologues de la boue » (Colette Mazabrard)

 Le chemin d’une dame sur les bords de la France. x Chargée de son sac volumineux, la narratrice, est en chemin, solitaire marchant vers et le long des frontières. Femme rejetée, elle s’est repliée aux marges, au Nord et à l’Est du pays, et finalement en Espagne, pour se perdre dans le chemin, la forêt … Lire la suite

Note de lecture : « Noir sur blanc » (Ketty Steward)

Sujets délicats et intimes, beauté d’une écriture intelligente et sensible à la fois. x x Ce récit de Ketty Steward, paraissant en ce mois d’octobre 2012 aux éditions Henry, est un texte captivant et fort, qui peut se lire de plusieurs manières (en tout cas d’au moins trois). x Un jeu narratif d’abord, plutôt cruel … Lire la suite