☀︎
archives

Digressions

Ce tag est associé à 6 articles

Note de lecture : « Je n’irai plus jamais à Feodossia » (Lambert Schlechter)

La parenthèse crochue comme arme au service de la puissance poétique et intime du langage. x Publié en 2019 chez Tinbad, « Je n’irai plus jamais à Feodossia » est la neuvième étape du parcours engagé depuis 2006, après déjà vingt-cinq ans d’écriture et de publication, sous le vaste intitulé « Le murmure du monde », par le Luxembourgeois … Lire la suite

Note de lecture : « Tardigrade » (Pierre Barrault)

Quelques mots savoureux à propos de l’animalcule le plus résistant qui soit. Ou bien tout autre chose. x Le tardigrade, s’il était plus gros, beaucoup plus gros j’entends, toute la face du monde s’en trouverait changée – considérablement. Mis en scène élégamment et comiquement dès la superbe couverture d’Amandine Urruty, le tardigrade est l’un des … Lire la suite

Note de lecture : « Anti-Liban » (Jean-Louis Magnan)

Inclassable méditation érudite sur une identité morcelée, et sur le fossé entre orient et occident. x «Il faut, au Liban, supporter de rester vivant et cela demande un effort de déraison. Une schizophrénie qui sépare absolument le monde réel de la réalité qu’on espère.» Homme en perdition, ancien militaire, baroudeur qui a connu Haïti, l’Afrique … Lire la suite

Note de lecture : « Sale cabot » (Heinrich Steinfest)

Le roman policier en fête de l’intelligence, où les personnages distillent à chaque instant un doute radical et réjouissant. x Publié en 2003, traduit en français en 2006 par Corinna Gepner chez Phébus, le sixième roman de l’Autrichien Heinrich Steinfest était son deuxième mettant en scène le détective privé Markus Cheng (le premier n’ayant toujours … Lire la suite

Note de lecture : « Préhistoire » (Eric Chevillard)

Eric Chevillard entre dans l’histoire, l’air de rien. x Le narrateur de «Préhistoire», un ancien archéologue nommé gardien et guide de la grotte de Palus suite au décès de son prédécesseur, traîne des pieds, multiplie les manœuvres dilatoires pour repousser sa prise de fonction et la réouverture du site, en commençant par demander un uniforme … Lire la suite

Note de lecture : « L’autofictif au petit pois » (Éric Chevillard)

Le septième « journal » d’Éric Chevillard : pure jouissance de l’émotion, de l’esprit et du langage. x Publié en 2015 chez l’Arbre Vengeur, « L’autofictif au petit pois » est le septième des « journaux » entamés par Éric Chevillard en 2009, celui-ci étant consacré à l’année s’étendant du 18 septembre 2013 au 17 septembre 2014. Adepte de relativement longue … Lire la suite