☀︎
archives

Dictature militaire argentine

Ce tag est associé à 6 articles

Note de lecture : « Aucune pierre ne brise la nuit » (Frédéric Couderc)

Un retour brûlant sur la dictature militaire argentine et certaines de ses filiations et alliances objectives, au fil d’une histoire d’amour paradoxale. x Venganza. Les fois où il s’interrogeait sur son désir de réparation, Gabriel tournait en rond. La justice fonctionnerait peut-être un jour en Argentine, des politiques auraient le cran d’abolir les lois d’amnistie, … Lire la suite

Note de lecture : « L’échange » (Eugenia Almeida)

L’ombre portée de la dictature argentine derrière un fait divers. Glaçant et magistral. x Le troisième roman d’Eugenia Almeida publié en 2014, traduit en 2016 par François Gaudry pour les éditions Métailié, plonge le lecteur dans un état d’incompréhension et d’anxiété brumeuse, proche de celui de son principal protagoniste, Guyot, employé du journal local qui … Lire la suite

Note de lecture : « Histoire de l’argent » (Alan Pauls)

Magnifique exploration, à travers le destin d’une famille argentine, de la dépendance et du rapport à l’argent. x Alan Pauls, écrivain né en 1959, était un enfant en cette période troublée des années 1970 en Argentine, comme le héros du livre, un jeune garçon à l’acuité extrême frappé par l’énigme de l’argent. Au début du … Lire la suite

Note de lecture : « Sept nuits d’insomnie » (Elsa Osorio)

Douze parcours pour illustrer la mémoire à vif de la dictature argentine et les identités fracturées.   Paru en 2009, et traduit en français par François Gaudry en 2010 pour les éditions Métailié, et maintenant disponible aussi en numérique aux éditions e-fractions, ce troisième livre de la journaliste et écrivaine argentine Elsa Osorio délaissait provisoirement la forme du … Lire la suite

Note de lecture : « Petits combattants » (Raquel Roblès)

La folie meurtrière de la dictature militaire argentine, à hauteur d’une fillette de disparus, continuant le combat à sa façon. Un grand petit roman. x x Publié en 2013, et en février 2014 en français, dans une traduction de Dominique Lepreux chez Liana Levi, le troisième roman de l’Argentine Raquel Roblès propose une expérience toujours … Lire la suite

Note de lecture : « Luz ou le temps sauvage » (Elsa Osorio)

Le grand roman, brillant, du rapt d’enfants sous la dictature militaire argentine. x x Publié en 1998 (en 2002 en français, chez Métailié dans une traduction de François Gaudry), le sixième roman d’Elsa Osorio fut celui de la consécration internationale pour cette auteure exigeante, qui poursuit sans relâche les failles de l’histoire argentine contemporaine, en … Lire la suite