☀︎
archives

Détachement

Ce tag est associé à 6 articles

Note de lecture : « L’exercice de la disparition » (Mathieu Brosseau)

Retourner le corps et la poésie qui s’y incarne, pour confesser la possibilité d’une nouvelle échappée. Un langage intime et cinglant, foisonnant et pourtant redoutablement ciblé. x Ici l’appartement, murs et porte, volets, agencement des livres, cuisine où vaisselle choit, parquet épineux, le lit devant la fenêtre, l’air porte la poussière, des acariens plein les … Lire la suite

Note de lecture : « La fenêtre au sud » (Gyrðir Elíasson)

En Islande, un écrivain comme échoué, à sec, au bord de la mer, dans une attente indicible, ordinaire et inquiétante. Un grand texte de l’oscillation au bord du gouffre. x L’écrivain est celui qui a plus de mal à écrire que les autres. (Thomas Mann) Un simple village islandais au bord de la mer, de … Lire la suite

Note de lecture : « L’arrachée belle » (Lou Darsan)

Chanter un nomadisme poétique cavalier pour échapper à l’aliénation rampante et à ses nombreux azimuts : la beauté efficace d’une arrachée indispensable. x Dans la baignoire fermée, l’eau coule, pas plus haut que ses jambes étendues. Elle ne sait pas ce qu’elle écrirait si elle voulait évoquer l’eau, les mollets, la peau nue, le triangle … Lire la suite

Note de lecture : « La barbe du renne » (Olivier Noël)

La belle idée du seul et unique timbre lapon créé dans les années 1930, gâchée par un traitement d’une lourdeur rare et par un humour aussi permanent qu’hasardeux. x Publié en 1999 aux éditions La Différence, le premier roman d’Olivier Noël, cinéaste et documentariste ayant vécu quatre ans à Helsinki après des études d’économie et … Lire la suite

Note de lecture : « Rade Terminus » (Nicolas Fargues)

Un regard incisif, tendre et ironique, sur le sens de la vie, l’expatriation, le Nord, le Sud, les fardeaux et les murs hérités, et l’incommunicabilité potentielle. x Philippe n’était pas fou. La preuve, il avait parfaitement conscience que, parmi ses comportements solitaires, certains pouvaient sans ambiguïté le faire passer pour un fou aux yeux des … Lire la suite

Note de lecture : « Les enfants de l’esprit » (Orson Scott Card)

Le quatrième et dernier volume du cycle originel d’Ender – et la paradoxale résolution hégélienne des contradictions précédentes. x RELECTURE ALERTE AUX SPOILERS !!! Si vous n’avez pas lu (dans l’ordre), « La stratégie Ender », « La voix des morts » et « Xénocide », passez votre chemin, car même en parlant à mots relativement couverts, cette note de lecture … Lire la suite