☀︎
archives

Destins croisés

Ce tag est associé à 5 articles

Note de lecture : « La maison d’haleine » (William Goyen)

L’intense mémoire poétique d’un lieu révélateur, et l’illusion de l’identité. x … Alors je marchai, je marchai sous la pluie qui tournait à la neige, et j’étais morfondu, transi ; et j’arrivai dans un parc, fidèle image des prairies de l’Enfer. Des couples y chuchotaient dans l’ombre, conspirant tous à réchauffer le monde cette nuit, … Lire la suite

Note de lecture : « Le Cavalier suédois » (Leo Perutz)

Le dernier roman de Leo Perutz, et l’un de ses plus beaux contes cruels. x RELECTURE Maria Christine von Blohme avait vu le jour en Silésie, au domaine de ses parents. Toute la noblesse des environs était venue saluer sa naissance. De son père, le « Cavalier suédois », elle ne conservait qu’une image floue. « Il avait … Lire la suite

Note de lecture : « Un certain monde » (Elizabeth Harrower)

Oppression et égarement des vies, au travers du destin de deux femmes. x Zoé, personnage central de «Un certain monde», est issue d’une famille riche et cultivée, une famille «parfaite». Ses parents, éminents biologistes, occupent une position en vue dans l’une des cités les plus agréables du monde anglophone, Sydney, à la fin des années 1940. À … Lire la suite

Note de lecture : « Mourir, la belle affaire » (Alfredo Noriega)

Sous le scalpel d’un légiste, les tissus d’un drame cruel et ordinaire dont la ville de Quito est le vrai héros. x Publié en 2010, traduit en français en octobre 2013 chez Ombres Noires par Nathalie Lalisse-Delcourt, « Mourir, la belle affaire » est le quatrième roman de l’Équatorien Alfredo Noriega, installé à Paris, où il est … Lire la suite

Note de lecture : « La persistance du froid » (Denis Decourchelle)

L’exceptionnel roman de la vie comme un jeu de mikado alliant aléatoire et vrais choix. Publié en 2010 chez Quidam, ce premier roman de Denis Decourchelle est une nouvelle preuve de la capacité de cet éditeur à dénicher du talent, y compris dans le champ francophone, à l’instar de, pour ne citer qu’eux, Philippe Annocque, … Lire la suite