☀︎
archives

Désir

Ce tag est associé à 26 articles

Note de lecture : « Le guide du démocrate » (Éric Arlix & Jean-Charles Massera)

Une fête du langage pince-sans-rire du contemporain, savant et populaire, sérieux et drôle, pour une lecture décapante des impasses de la croissance néo-libérale et de sa consommation jusqu’au-boutiste. x Aujourd’hui, ce qui semble clair, dans les pays les plus avancés sur le plan de la marchandisation et de la mondialisation des échanges et des informations, … Lire la suite

Note de lecture : « Un marin chilien » (Agnès Mathieu-Daudé)

Creusé dans la tranche d’une carte postale islandaise travaillée au corps, un farceur conte contemporain, au cœur désespérant des préjugés. x Thorvardur avait rencontré beaucoup de Chiliens dans sa carrière, il avait plusieurs fois fait escale à Valparaiso et à Puerto Montt, deux villes que même un type comme lui avait trouvées affreuses, écrasées de … Lire la suite

Note de lecture : « Latex » (Rim Battal)

Vingt-trois poèmes entrechoquant les actualités critiques de 2015-2016 et les entrelacs permanents des vies résistantes. x Halal Noiseuse notoire, Nezha au regard noir, traverse la salle en babillant, sa voix recouvre le bruit des seaux en caoutchouc qui s’entrechoquent, le bris de l’eau et les cris des petites aux peaux neuves qui gigotent dans les … Lire la suite

Note de lecture : « Cora dans la spirale » (Vincent Message)

Une plongée dramatique, et pourtant curieusement tonique, dans une barbarie ordinaire à visage trop humain. x Le métro du matin était connu pour ses visages opaques et son silence que cadençaient seulement les annonces automatisées et le roulis des machines. Quand tout fonctionnait néanmoins, Cora n’avait pas le sentiment d’une atmosphère hostile. Protégés par leurs … Lire la suite

Note de lecture : « Dans la solitude des champs de coton » (Bernard-Marie Koltès)

Un dealer, un client, et c’est tout. En 50 pages, le concentré de poésie théâtrale de l’économie marchande, du désir et du fantasme, mise à nu. x RELECTURE Un deal est une transaction commerciale portant sur des valeurs prohibées ou strictement contrôlées, et qui se conclut, dans des espaces neutres, indéfinis, et non prévus à … Lire la suite

Note de lecture : « Bernard-Marie Koltès » (Arnaud Maïsetti)

Une magnifique biographie de Bernard-Marie Koltès, concoctée au plus près de sa création et de son écriture. x Pour ma part, j’ai seulement envie de raconter bien, un jour, avec les mots les plus simples, la chose la plus importante que je connaisse et qui soit racontable, un désir, une émotion, un lieu, de la … Lire la suite

Note de lecture : « Numbers » (John Rechy)

Los Angeles, années 1960. Sexualité débridée, désir refoulé et obsession comptable, dans l’arène de Griffith Park. x Il a quitté Phoenix au matin à l’aube naissante, lorsque le monde est mauve ; et il a aperçu, sur l’autoroute, des nuées d’oiseaux fantomatiques attroupés sur la chaussée, à la recherche de Dieu sait quoi – sûrement … Lire la suite

Note de lecture : « Lykaia » (DOA)

Dans l’enfer vide – et se voulant pourtant habité – du désir extrême et contraint, et de son illusoire transgression. Impressionnant. x De ces lieux dont on ne revient plus, ces dédales où les corps et leurs âmes, libres, s’égarent avec volupté. Elle en rêve, la Fille aux cheveux écarlates, tandis qu’elle tressaute vers l’abîme, … Lire la suite

Note de lecture : « Décor Lafayette » (Anne Savelli)

Une formidable sémiologie contemporaine du grand magasin – et de bien d’autres choses – par la grâce d’une géographie urbaine dérivante et d’un imaginaire mobilisé. x Absurde d’écrire sur les grands magasins. Les grands magasins n’existent plus, réduits à des affiches, soldes, blanc, saint Valentin, Noël que les touristes chinois découvrent dans le métro, des … Lire la suite

Note de lecture : « La toile » (Sandra Lucbert)

Vie et mort d’une start-up numérique, formidables liaisons dangereuses contemporaines. x Avis au lecteur Autant prévenir : je m’exprime sous contrat. les phrases, je ne les ai pas écrites. Je n’ai pas choisi un seul mot. Je ne suis pas convaincu par ce livre, je ne veux pas vous convaincre de l’ouvrir. Point de lyrisme … Lire la suite