☀︎
archives

Désenchantement

Ce tag est associé à 11 articles

Note de lecture : « Vernon Subutex » (Virginie Despentes)

Le roman-fleuve de la déchéance d’un disquaire, et des surprenants rebondissements de sa clochardisation. Savoureux et souvent hilarant malgré des longueurs et des essoufflements. x Recevant sa radiation, Vernon s’était dit que ça allait peut-être le motiver pour trouver « quelque chose ». Comme si l’aggravation de sa précarité pouvait avoir une influence bénéfique sur sa capacité … Lire la suite

Lecture BD : « Police lunaire » (Tom Gauld)

Encore un sommet de l’humour pince-sans-rire, absurde et minimaliste de Tom Gauld. x Trois ans après « Vous êtes tous jaloux de mon jetpack », l’Écossais Tom Gauld nous revenait en 2016, avec son humour pince-sans-rire presque minimaliste, son trait si caractéristique et son sens prononcé de l’absurde, technologique ou non, dans ce superbe « Police Lunaire », traduit … Lire la suite

Note de lecture : « La sorcière » (Marie Ndiaye)

Un jeu cruel et rusé avec la notion même de « fantastique au quotidien ». x RELECTURE Quand mes filles eurent atteint l’âge de douze ans, je les initiai aux mystérieux pouvoirs. Non pas tant, mystérieux, parce qu’elles en ignoraient l’existence, que je les leur avais dissimulés (avec elles, je ne me cachais de rien puisque nous … Lire la suite

Note de lecture : « Milo » (David Bosc)

Revenir sur les lieux dévastés de l’enfance, et tenter de renouer avec le monde. x Milo est revenu dans le village de son enfance, se soumettant à un bannissement aux visées obscures, sans doute pour fuir un monde trop mauvais et trop séducteur, pour tenter de se relever d’un gouffre dépressif, dans le désert de … Lire la suite

Note de lecture bis : « Krysnak ou le complot » (Daniel Walther)

Saisir en 1978 l’instant paranoïaque du désenchantement politique. x RELECTURE Publié en 1978 dans la grande collection Présence du Futur de Denoël, le deuxième roman de Daniel Walther (son premier, « Mais l’espace… mais le temps… », datant déjà de 1972, sera réédité en 1981 au Fleuve Noir), déjà auteur alors de nombreuses nouvelles, dont treize étaient … Lire la suite

Note de lecture : « En toute franchise » (Richard Ford)

Quatre nouvelles du héros vieillissant de Richard Ford, confronté aux conséquences de l’ouragan Sandy, pour dire une Amérique déclinante et désenchantée. x Agent immobilier à la retraite, ayant survécu à un cancer de la prostate, le héros vieillissant de Richard Ford, Franck Bascombe, émarge maintenant à soixante-huit ans à la rubrique «agenda vierge». Même s’il consacre … Lire la suite

Note de lecture : « Le quatuor de Jérusalem » (Edward Whittemore)

Peut-être LE grand roman du Moyen-Orient, par un ex-agent de la CIA formidablement inspiré et subtil. x Publié en quatre tomes entre 1977 et 1987, traduit en français par Jean-Daniel Brèque pour la collection Ailleurs & Demain de Laffont entre 2005 et 2008, le grand roman d’Edward Whittemore compte parmi ces textes relativement rares qui … Lire la suite

Note de lecture : « Mobiles » (Sandra Lucbert)

Une lecture pertinente, attachante et curieusement joyeuse d’une jeunesse surexposée. x Publié en août 2013 chez Flammarion, ce premier roman de Sandra Lucbert réussit la prouesse, à partir d’un matériau relativement convenu en apparence, d’offrir une lecture pertinente et attachante d’une jeunesse « intellectuelle et culturelle » contemporaine, qui se déplace désormais toujours davantage sans filet, et … Lire la suite

Note de lecture : « Fleur de Bombay » (Alain Lorne)

La suite de l’aventure du Doc, médecin de l’industrie pétrolière, à présent retiré dans un petit port breton. x Dans ce roman de 2004, toujours chez Actes Sud, on retrouve avec plaisir l’étonnant personnage du Doc, médecin spécialisé dans les conditions extrêmes de l’industrie pétrolière, que l’on avait quitté à la fin de « Carottage ». Désormais … Lire la suite

Note de lecture : « Parabole du failli » (Lyonel Trouillot)

La belle mélancolie rageuse d’une adresse à l’ami poète suicidé. Brutal, tendre, et combatif. x Publié en août 2013, le neuvième roman du Haïtien Lyonel Trouillot poursuit l’inlassable questionnement multiforme de ses ouvrages précédents, dans une langue toujours aussi poétique et impeccable, à partir d’un déclencheur intime et d’une urgence née de la mort brutale, … Lire la suite