☀︎
archives

David Lynch

Ce tag est associé à 8 articles

Note de lecture : « Art is Fear » (Frédérique Toudoire-Surlapierre)

Peur dans l’art et art de la peur : une exploration tonique à la croisée de la philosophie et de la pop culture. x La seule chose à craindre, c’est d’avoir peur (Franklin D. Roosevelt). Au-delà du goût d’un bon mot, puisqu’on joue bien à se faire peur, cette déclaration de Roosevelt, où l’on reconnaît … Lire la suite

Note de lecture : « Génération Propaganda – L’histoire oubliée de ceux qui ont conquis Hollywood » (Benoît Marchisio)

Un intense moment d’archéologie culturelle, lorsque le clip, la pub et le cinéma se sont entremêlés pour ne plus jamais ensuite être les mêmes. x C’est au Los Angeles Theater, bâtiment mythique planté au beau milieu du centre ville de la Cité des anges, que cette fête d’exception aura lieu en décembre 1989. A l’époque, … Lire la suite

Note de lecture : « Colloque des télépathes » (Sandra Moussempès)

Entrechoquant tromperies victoriennes corsetées et illusions dansantes d’un swinging flower power, une redoutable poésie de dévoilement des secrets, portée par une voix aux visages toujours multipliés. x x Certaines réponses se sont évaporées sur ce guéridon Nous étions dans un corridor passant d’une certitude à l’autre sans pour autant faire tournoyer nos sensations Il s’agissait … Lire la suite

Note de lecture : « Menaces » (Amelia Gray)

Que sont ces mots menaçants disséminés dans la maison banale où le dentiste David tente de vivre le deuil de son esthéticienne d’épouse ? Un roman absolument étrange, doux et grinçant à la fois, pour dire en images venues d’ailleurs la perte de l’être cher. x Le scotch qui entourait le paquet était doublé de … Lire la suite

Note de lecture : « Jenny » (Fabrice Colin)

Terrifiant et pourtant subtil voyage dans les coulisses noires d’un décor amovible. x Seul face aux vagues. Est-il possible d’être aussi seul ? Sombre, démonté, l’océan est comme le reflet de son âme. 5340 Studio Drive. Une maison de bardeaux bleus aux fenêtres closes. La nuit s’abat, rideau sur la scène, et on n’entend plus … Lire la suite

Note de lecture : « Ils ne sont pour rien dans mes larmes » (Olivia Rosenthal)

Une polyphonie pour dire la profonde osmose entre l’art et la vie. x «On peut vivre par procuration des choses incroyablement douloureuses.» (en exergue) Éprouvant à quel point le film «Les parapluies de Cherbourg» l’avait marquée, un film qu’elle n’a jamais pu regarder sans que les larmes viennent, Olivia Rosenthal a composé ce livre (éditions Verticales, … Lire la suite

Note de lecture : « Inversion » (Brian Evenson)

L’histoire macabre et le rituel religieux comme terrifiants chemins vers « l’autre côté du rideau » de la folie. x Publié en 2006, traduit en français en 2007 par Julie et Jean-René Etienne au Lot 49 du Cherche-Midi, le quatrième roman de Brian Evenson, huit ans après « Père des mensonges », quatre ans après le court « Dark Property » … Lire la suite

Note de lecture : « Pop Yoga » (Pacôme Thiellement)

Somme provisoire et formidable exégèse de la mythologie contemporaine issue de la pop culture. xxx Publié chez Sonatine à l’automne 2013, ce recueil de textes et d’articles de Pacôme Thiellement, publiés entre 2000 et 2013, incluant 7 inédits, constitue certainement l’une des plus formidables plongées et tentatives d’éclairage de bon nombre de mythes contemporains, de … Lire la suite