☀︎
archives

Cynisme

Ce tag est associé à 20 articles

Note de lecture : « Tueurs » (Jean-Michel Espitallier)

En 100 descriptions d’images fixes ou animées, assorties de citations d’acteurs des grands et des petits carnages modernes et contemporains, un regard cru, brutal et acéré, sur la haine, la cruauté et le meurtre de masse. Une expérience décapante et salutaire. x L’action est en Syrie, en Tchétchénie, en ex-Yougoslavie, en Algérie, en Israël, en … Lire la suite

Note de lecture : « Les derniers jours des fauves » (Jérôme Leroy)

Au bord du gouffre, lorsque les grands monstres continuent largement à se vautrer dans la cupidité et le cynisme. Un régal d’humour noir, d’empathie et de pénétration politique. x Nathalie Séchard, cheffe des armées, grande maîtresse de l’ordre national de la Légion d’honneur, grande maîtresse de l’ordre national du Mérite, co-princesse d’Andorre, première et unique … Lire la suite

Note de lecture : « Leur âme au diable » (Marin Ledun)

Le clinique roman noir de la guerre marketing et financière occulte conduite par les cigarettiers en Europe et ailleurs. Un thriller confondant de violence et de cynisme au plus haut niveau. x Tout est détaillé dans le rapport de police que Nora a sous les yeux : les balles de 9 mm dans le crâne … Lire la suite

Note de lecture : « Meurtre au comité central » – Pepe Carvalho 4 (Manuel Vázquez Montalban)

Le secrétaire général du Parti communiste espagnol assassiné en plein comité central, à huis clos : notre détective barcelonais mène l’enquête à Madrid, entre prouesses culinaires, cynismes déchaînés et mélancolies déjà amères. x RELECTURE Santos déplaça distraitement les dossiers. Il faisait semblant d’avoir une activité quelconque, ce qui le dispensait de saluer un à un … Lire la suite

Note de lecture : « Macronique » (Émilie Notéris)

Une plongée sagace et terrifiante dans le langage dominant du déni ou de la justification de la violence policière. Salutaire. x Une députée porte-parole de La République en marche n’a pas constaté de violences policières mais veut bien qu’on lui en montre. Elle précise ensuite, lorsqu’on lui présente des images, que ce qu’elle appelle violences … Lire la suite

Note de lecture : « Personne ne sort les fusils » (Sandra Lucbert)

Au commencement d’une domination machinale et implacable est la langue. C’est à elle qu’il faut s’arracher, pour pouvoir enfin sortir les fusils, a priori métaphoriques, et vivre. Une lecture intensément précieuse du procès France Télécom et de ses palinodies défensives. x Finalement, cette histoire de suicides, c’est terrible, ils ont gâché la fête. (Didier Lombard, … Lire la suite

Note de lecture : « Forêt-Furieuse » (Sylvain Pattieu)

Une déréliction post-apocalyptique violente, poétique, forestière et inventive où les enfants abandonnés et réinventés s’affranchissent du sort à eux promis par les propriétaires des corps et par les fous des âmes. x Ici ça se passe pas bulle pour les nouveaux, elle lui dit Destiny-Bienaimée en essuyant le sang de son nez, et d’habitude La-Petite-Elle-Veut-Tout-Faire-Toute-Seule … Lire la suite

Note de lecture : « Solaire » (Ian McEwan)

La science et le capital face au réchauffement climatique, en une farce songeuse, comédie tragique ou parodie sérieuse. Une étonnante réussite. x Il appartenait à cette classe d’hommes – peu avenants, souvent chauves, petits et gros, intelligents – que certaines belles femmes trouvaient inexplicablement séduisants. Du moins le croyait-il, ce qui semblait suffire à en … Lire la suite

Note de lecture : « Ça ne s’est pas passé comme ça »- Mary Lester 48-49 (Jean Failler)

Roscoff, ses ferries, ses oignons, ses artichauts. Ses noyades en eau trouble. Mary Lester de retour en Finistère Nord. x Publiée en mars 2018, tout juste un an après la précédente, « La mystérieuse affaire Bonnadieu », la nouvelle enquête (en deux volumes portant les numéros 48 et 49) du commandant de police Mary Lester, basée depuis … Lire la suite

Note de lecture : « Double fond » (Elsa Osorio)

Quarante ans après, l’ombre vivace et noire des vols de la mort argentins. x Ce sont des pêcheurs qui l’ont trouvée, à La Turballe. Dans sa robe à fleurs, le visage serein, le corps bien conservé. Il n’y avait pas longtemps qu’elle était morte, a dit le médecin légiste. Maintenant que j’ai pu mener l’enquête … Lire la suite