☀︎
archives

Cyberpunk

Ce tag est associé à 14 articles

Note de lecture : « Hors sol » (Pierre Alferi)

En suspension au-dessus d’une Terre dévastée par la hausse des températures, le monde terminal des monades hantées. Un cauchemar rude, drôle, époustouflant. x Tout est plus grand, dit-on, dans les souvenirs d’enfance. Je ne sais pas. J’ai passé la mienne dans un logement si exigu de la banlieue d’Utrecht que le plafond semblait à portée … Lire la suite

Note de lecture : « Câblé » (Walter Jon Williams)

En 1986, le plus hardwired de tous les hardboiled. Ou vice versa. x RELECTURE Sarah lui tourne le dos pour fixer Maurice dans ses yeux de métal. « Cet homme m’embête », dit-elle. Les traits de Maurice ne changent pas d’expression. « Feriez mieux de partir », dit-elle à Cunningham. Sans regarder Cunningham, Sarah reçoit, du coin de l’œil, … Lire la suite

Note de lecture : « Dimensions of Citizenship » (Collectif)

Questionner en profondeur la notion contemporaine de citoyenneté, par le biais de la géographie, de l’architecture et de l’imagination créatrice. x LECTURE EN VERSION ORIGINALE AMÉRICAINE La Biennale d’architecture de Venise, qui a lieu les années paires (les années impaires étant dédiées dans les mêmes lieux, Arsenal, Jardins et pavillons nationaux éparpillés dans la ville, … Lire la suite

Note de lecture : « Omniscience » (André Ourednik)

Une belle fiction métaphorique d’un futur possible des océans de données et des enjeux de leur exploration. x L’Omniscience s’infiltrait quand même un peu par la jointure du scaphandre, il la sentait, la coquine. Ça lui coulait sur la nuque. Renvoyait des flashs de sa sœur assise dans une chambre blanche, ses yeux noir vert … Lire la suite

Note de lecture : « Toxoplasma » (Sabrina Calvo)

Hackers en folie et Commune Libre de Montréal en métaphore uchronique d’un âge d’or déliquescent à toujours réinventer. x « Même pas en rêve, cousin ! » : le nouveau roman de Sabrina Calvo, publié en ces jours d’octobre 2017 à La Volte, est sans aucun doute l’une des expériences littéraires les plus époustouflantes que j’ai rencontrées … Lire la suite

Note de lecture : « Deconstructing the Starships – Science, Fiction and Reality » (Gwyneth Jones)

Un excellent recueil théorique et critique d’une autrice de science-fiction trop méconnue en France. x   La Galloise de Manchester Gwyneth Jones, qui vit depuis plusieurs années à Brighton, et qu’il ne faut pas confondre avec son homonyme soprano, demeure une autrice beaucoup trop peu connue en France. Malgré l’estime critique indéniable dont elle bénéficie, … Lire la suite

Note de lecture : « Crux » (Ramez Naam)

La suite de « Nexus », la guerre à l’horizon et les dilemmes éthiques de la dissémination du chemin vers le post-humanisme. x Publié en 2013, traduit en français en 2016 aux Presses de la Cité par Jean-Daniel Brèque, le deuxième volume de la trilogie de Ramez Naam, après « Nexus » et avant « Apex », poursuit sur un rythme … Lire la suite

Note de lecture : « Exil » (Frédéric Jaccaud)

L’ambigu blues ultime du hacker condamné à l’exil réel et métaphorique. x Publié en avril 2016 dans la Série Noire de Gallimard, le quatrième roman de Frédéric Jaccaud tente une intense actualisation mythologique de l’influente vulgate cyberpunk, en confrontant sans concession le hacker rêvé dans les années 80-90 par William Gibson, Bruce Sterling et leurs … Lire la suite

Note de lecture : « La cité des permutants » (Greg Egan)

Coup de grand maître : la formidable irruption des mathématiques et de l’informatique théorique dans la spéculation sur la nature et le futur de l’humanité. x RELECTURE Publié en 1994, traduit en français en 1996 par Bernard Sigaud dans la collection Ailleurs & Demain de Robert Laffont, le troisième roman de l’Australien Greg Egan (et … Lire la suite

Note de lecture : La trilogie des Rifteurs (Peter Watts)

L’océan profond, opportunité salvatrice et menace redoutable. x Publiés en trois tomes (le dernier lui-même découpé en deux parties) entre 1999 et 2004, traduits en français entre 2010 et 2012 par Gilles Goullet, les premiers romans du Canadien Peter Watts forment une trilogie, un roman unique de 1 500 pages suivant sur quelques années d’un … Lire la suite