☀︎
archives

Cryptographie

Ce tag est associé à 6 articles

Note de lecture : « Ce qui ne me tue pas – Millénium 4 » (David Lagercrantz)

L’art délicat d’offrir une suite crédible à une trilogie mythique et en partie inachevée. x Mikael Blomkvist n’avait dormi que quelques heures. Il avait voulu lire jusqu’au bout un polar d’Elizabeth George. Ce n’était pas très raisonnable de sa part. Dans la matinée, Ove Levin, le gourou de la presse du groupe Semer Media, allait … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 5 : « Noir, et ce n’est pas la nuit » (Revue)

Un cinquième numéro sous le puissant signe du noir à facettes de Guillevic, du Black Power, de Nick Cave, et de bien d’autres ombres surprenantes. x x Je t’écris d’un pays où il fait noir Et ce n’est pas la nuit. Je t’écris Parce qu’il fait noir. Je t’écris sur le mur Qui est au … Lire la suite

Note de lecture : « Exil » (Frédéric Jaccaud)

L’ambigu blues ultime du hacker condamné à l’exil réel et métaphorique. x Publié en avril 2016 dans la Série Noire de Gallimard, le quatrième roman de Frédéric Jaccaud tente une intense actualisation mythologique de l’influence vulgate cyberpunk, en confrontant sans concession le hacker rêvé dans les années 80-90 par William Gibson, Bruce Sterling et leurs … Lire la suite

Note de lecture : « Carte muette » (Philippe Vasset)

Diabolique tentative poétique de cartographie du Réseau, par les armoires électriques et les relations électroniques. x x Publié en 2004 chez Fayard, un an après « Exemplaire de démonstration », le deuxième roman de Philippe Vasset poursuit son exploration d’un devenir électronique de la création et de la communication, imaginant la manière dont l’âme – ou ce … Lire la suite

Note de lecture : « Moo Pak » (Gabriel Josipovici)

Étonnante suite de faux monologues en cheminant dans Londres, pour embrasser 40 ans de modernité. xxx Publié en 1994 (en 2011 chez Quidam, au décidément impressionnant catalogue, dans une traduction de Bernard Hoepffner), le douzième roman de Gabriel Josipovici est peut-être celui qui se rapproche le plus d’une somme rassemblant presque l’ensemble des préoccupations exprimées … Lire la suite

Note de lecture : « Le décodeur » (Guy Tournaye)

Questionnement acharné de la littérature déguisé en mise à plat d’une série policière. Du grand art. Publié en 2005 dans la collection « L’infini » de Gallimard, le premier roman de Guy Tournaye, par ailleurs expert en communication et en cryptographie, impressionne à la fois par son ambition singulière, sa réalisation maîtrisée et son sérieux … Lire la suite