☀︎
archives

Critique littéraire

Ce tag est associé à 54 articles

Note de lecture : « Grammaire de l’imagination » (Gianni Rodari)

Une lecture essentielle pour une meilleure appropriation des mécanismes personnels et collectifs de l’imagination, de la puissance narrative et du récit heuristique – mais aussi une lecture drôle et fourmillante. x Un jour, dans les Fragments de Novalis (1772-1801), je tombai sur ce passage : « Si nous avions une Imaginatique, comme nous avons une Logique, … Lire la suite

Note de lecture : « Trompe-la-mort » (Lionel Ruffel)

S’appuyer sur Les Mille et Une Nuits, Le Décaméron et L’Insurrection qui vient pour dessiner les contours d’une littérature de la retraite en combattant. Brillant et salutaire. x « Il y aurait, là-bas, à l’autre bout du monde, une île. » Cette phrase, quand l’ai-je lue pour la première fois ? Il y a vingt ans probablement. … Lire la suite

Note de lecture : « Pour l’amour des livres » (Michel Le Bris)

Un magnifique acte de remerciement pour ce que la vie, en chacun de nous, doit aux livres. x Il y a quelque temps, au lendemain d’une hospitalisation, Michel Le Bris a cru un bref instant qu’il allait devenir aveugle, et a alors réalisé, en un éclair digne d’un roman, à quel point la lecture était … Lire la suite

Note de lecture : « Les Cahiers de Tinbad 6 » (Revue)

Aux carrefours bifurcatoires de la prose, de la poésie, de la critique et de l’essai, l’une des plus délicieusement éclectiques revues du moment. x Situées en déséquilibre dynamique aux carrefours de la prose, de la poésie, de la critique et de l’essai, les éditions Tinbad constituent l’une de ces maisons combattantes, militantes, fougueuses au risque … Lire la suite

Note de lecture : « Contre la perte et l’oubli de tout » (Georges-Olivier Châteaureynaud)

Belles réflexions sur un art personnel de lire et d’écrire le fantastique, ou même la littérature d’imaginaire dans son ensemble. x x x Publié fin août 2018 chez Albin Michel, « Contre la perte et l’oubli de tout » se présente en recueil critique et autobiographique, dessinant par touches éclectiques comme l’esquisse gouailleuse d’un art d’écrire, art … Lire la suite

Note de lecture : « Pourquoi lire les classiques » (Italo Calvino)

Un trésor à propos de trésors : la puissance toujours neuve du « classique ». x RELECTURE C’est en 1991, six ans après la mort d’Italo Calvino, qu’est paru ce recueil désormais illustre (« classique », presque évidemment), regroupant brefs essais et articles publiés initialement entre 1954 et 1985 dans divers supports (journaux, conférences et préfaces, principalement), tous chapeautés … Lire la suite

Note de lecture : Europe n°1070 : « Roberto Bolaño » (Revue)

Quinze ans après la mort de Bolaño, un magnifique numéro spécial de la revue Europe. x Il y a quinze ans presque jour pour jour, Roberto Bolaño s’éteignait dans un hôpital de Barcelone, en attente d’une greffe de foie qui ne devait jamais arriver, terrassé par la grave maladie hépatique qui le minait depuis de … Lire la suite

Note de lecture : « Sur l’écriture » (Charles Bukowski)

Les passionnants extraits des correspondances de Bukowski consacrés à la littérature et à l’écriture. x En 2015, un peu plus de vingt ans après la mort de Charles Bukowski, avec l’aide de son épouse et exécutrice testamentaire Linda Lee Bukowski, l’éditeur américain Ecco (et en 2017 l’éditeur français Au Diable Vauvert, dans une traduction de … Lire la suite

Note de lecture : « Tony et Ridley Scott, frères d’armes » (Marc Moquin)

Une belle monographie pour un rapprochement qui n’a rien d’artificiel. x On a souvent opposé les cinémas de Tony et Ridley Scott. L’aîné, Ridley, a très tôt été consacré avec Alien : le huitième passager (1979) comme un cinéaste démiurge, créateur d’univers, alors que son cadet a opté pour un cinéma d’action halluciné, baignant dans … Lire la suite

Note de lecture : « Le banquet de plafond » (Jules Vipaldo)

De menus trottinements dans un grenier pas si exemplaire, extraire un songe philosophique et poétique comme une campagne première. x x Quésaquo ? Qui va là ? Qui ose ainsi troubler le « sommeil de ses nuits » ? Qui ? Ruées de souris délurées en mode Roland Petit ? Lapin blanc réchappé d’un grand livre et … Lire la suite