☀︎
archives

Côte d’Ivoire

Ce tag est associé à 6 articles

Note de lecture : « Les enténébrés » (Sarah Chiche)

Symphonie littéraire brillant dans les ténèbres. x Après qu’une vague de chaleur et les incendies ont ravagé les terres russes à l’été 2010, entraînant à leur suite des catastrophes inexorables en chaîne, Sarah, écrivaine et psychanalyste comme l’auteur de ce livre, rencontre à Vienne Richard K., violoncelliste à la renommée internationale beaucoup plus âgé qu’elle, … Lire la suite

Note de lecture : « Zone 4 » (Éric Bohème)

Bars, boîtes et restaurants de la Zone 4 pour questionner Abidjan, le lien Europe-Afrique, et bien d’autres choses. x Je n’ai pas décidé tout de suite d’écrire ce journal. Cet exercice ne m’est pas familier, pas plus que l’écriture en soi, les ingénieurs en général préférant disserter sur les courbes de Gauss que sur leur … Lire la suite

Note de lecture : « Camarade Papa » (Gauz)

Naissance de la Côte d’Ivoire coloniale et paradoxes contemporains, avec humour tendre et acide. x Sur la rive, une douzaine de fonctionnaires et représentants des factoreries. La quasi-totalité de la population blanche. Chacun est flanqué d’un boy dont la mission du moment est de réparer une injustice physiologique. Contre le soleil, la mélanine pour le … Lire la suite

Note de lecture : « Pukhtu Primo » (DOA)

Aux confins afghans comme dans les flux mondialisés, une époque se livre entière, nue et glacée. x Publié en 2015 dans la Série Noire de Gallimard, le sixième roman de DOA aura fait longtemps patienté les lecteurs de « Citoyens clandestins » (2007), qui auront pu toutefois goûter durant ces huit ans écoulés aux excellents « Le serpent … Lire la suite

Note de lecture : « Monsieur Ki – Rhapsodie parisienne à sourire pour caresser le temps » (Koffi Kwahulé)

Le mythique Village Fou ivoirien mystérieusement projeté dans le quotidien d’une chambre de bonne parisienne. x Grand homme de théâtre ivoirien, Koffi Kwahulé publie en 2010 ce second roman aux Continents Noirs de Gallimard, après le succès de « Babyface » en 2006 (prix Ahmadou Kourouma). Dans une chambre de bonne où il vient d’emménager, à Paris, … Lire la suite

Note de lecture : « Reine Pokou » (Véronique Tadjo)

Variations imaginées de l’histoire de la fondatrice mythique de la nation baoulé en Côte d’Ivoire. x Ce « concerto pour un sacrifice » (comme le nomme le sous-titre) publié en 2004 chez Actes Sud constitue un intéressant exercice mené par l’Ivoirienne Véronique Tadjo. Revisitant l’un des mythes fondateurs de l’histoire nationale de la Côte d’Ivoire, celui de … Lire la suite