☀︎
archives

Conte

Ce tag est associé à 31 articles

Note de lecture : « Indiana, Indiana – Les beaux moments obscurs de la nuit » (Laird Hunt)

La vie rurale et fantastique d’un simple d’esprit comme ultime récit américain réparateur. x Publié en 2003, deux ans après le très impressionnant « Une impossibilité », traduit en français en 2007 par Barbara Schmidt chez Actes Sud, le deuxième roman de Laird Hunt tisse une étrange beauté rurale gentiment folle, doucement magique et insidieusement tragique, dans … Lire la suite

Note de lecture : « Le dictionnaire khazar » (Milorad Pavić)

Un roman-univers abyssal au carrefour des religions et des rêves. x RELECTURE Publié en 1984 en (alors) Yougoslavie, traduit en français en 1988 par Maria Bejanovska chez Belfond, et réédité au Nouvel Attila en octobre 2015, le premier roman de Milorad Pavić, jusqu’alors connu en tant qu’historien de la littérature et poète, fit l’effet d’un … Lire la suite

Note de lecture : « Atlas des reflets célestes » (Goran Petrović)

La fantaisie comme ruse de guerre, kit de survie et arme fatale. Un immense roman à cinquante-deux étages. x Publié en 1993 en Serbie, traduit en français en 2015 par Gojko Lukić dans la belle collection Notabilia de Noir sur Blanc, le premier roman de Goran Petrović marquait, d’emblée, l’apparition d’un auteur contemporain majeur, droit … Lire la suite

Note de lecture : « La terre qui penche » (Carole Martinez)

Un conte merveilleux et cruel, une rivière orgueilleuse comme force de transformation intime et sociale. x Publié chez Gallimard en août 2015, le troisième roman de Carole Martinez visite à nouveau, comme dans « Du domaine des murmures » (2011) mais environ 200 ans plus tard, les rives de la Loue et les châteaux-forts fictifs – mais … Lire la suite

Note de lecture : « Césarine de nuit » (Antoine Wauters)

De l’innocence du lait à la violence du rejet et de l’enfermement. Magnifique. x «La nuit point. Césarine ouvre l’œil. Où elle dort à demi et touche quelques objets : chaque pierre petite, piétinée par oubli, un peu de sève, un minuscule chardon. Dans le cru, la crudité de l’aube, la lumière blanche qui la tient … Lire la suite

♥︎ Charybde 3 : « Le cœur cousu » (Carole Martinez)

Emprunter en Andalousie et en beauté les chemins du réalisme magique. x « Mon nom est Soledad. Je suis née, dans ce pays où les corps sèchent, avec des bras morts incapables d’enlacer et de grandes mains inutiles. Ma mère a avalé tant de sable, avant de trouver un mur derrière lequel accoucher, qu’il m’est passé … Lire la suite

Note de lecture : « L’autofictif père et fils – Journal 2009-2010 » (Éric Chevillard)

Au milieu des joies et des drames, le sel de la langue et du sens, pour cette troisième année de vrai-faux journal. x Publié en 2011 à l’Arbre Vengeur, le troisième « autofictif », ce journal permanent concocté par Éric Chevillard, à trois entrées par jour (le plus souvent indépendantes, mais composant à l’occasion un unique texte … Lire la suite

Note de lecture bis : « Dans la queue le venin » (Claro)

La langue, ce lumineux objet du désir.   Pomponette Iconodoule. Le nom de l’héroïne de ce conte érotique est un coup de génie, patronyme en mont de Vénus qu’on gravit d’un côté, Pomponette, avant de se laisser glisser de l’autre en tintinnabulant, Iconodoule. Pomponette Iconodoule disais-je, je ne m’en lasse pas, faussement insouciante, réellement ardente … Lire la suite

Note de lecture : « Janua vera » (Jean-Philippe Jaworski)

Huit nouvelles qui transmutent un univers classique de fantasy en un joliment déroutant récit à facettes. x Publié en 2007 aux Moutons Électriques, le premier recueil de nouvelles du jusqu’alors rôliste et concepteur de jeux de rôle Jean-Philippe Jaworski, l’un des textes les plus vantés depuis des années par des amies et amis dont je … Lire la suite

Note de lecture : « Dans la queue le venin » (Claro)

Conte érotique à la fausse légèreté, flamboyante démonstration du travail poétique possible sur cliché et métaphore. x Publié en février 2015 chez l’Arbre Vengeur, le douzième roman de Claro réussit à nouveau cette démonstration de véritable platine à double action (voire triple action, si cela existait pour les armes de combat) qui est l’une de … Lire la suite