☀︎
archives

Consommation à outrance

Ce tag est associé à 4 articles

Note de lecture : « Bubblegum » (Adam Levin)

Ce que nous disent sans doute le Net et les lolcats, écrit sans le Net et sans lolcats. Un chef-d’œuvre époustouflant d’ambition et de drôlerie songeuse, par l’auteur des « Instructions ». x x Depuis l’enfance, Belt Magnet entend les objets inanimés (qui ont donc bien une âme, fût-elle rudimentaire, à l’insu de – presque – toutes … Lire la suite

Je me souviens de : « La fin du rêve » (Philip Wylie)

Le récit clinique « imaginaire » du chaos final créé par la pollution globale à partir de 1970. x Publié en 1972 juste après la mort de l’auteur, traduit en français en 1976 dans l’alors indispensable collection Anti-Mondes des éditions Opta, le vingt-cinquième et dernier roman de l’Américain Philip Wylie, grand vétéran de l’âge héroïque des pulps, … Lire la suite

Note de lecture : « Correspondance avec l’ennemi » (Christophe Esnault)

L’adresse aux puissances comme exorcisme poétique et incisif du manque. x Publié en mars 2015 aux éditions Les Doigts dans la Prose, ce nouveau texte de Christophe Esnault explore en apparence des chemins extrêmement différents de ceux empruntés par son beau « Isabelle, à m’en disloquer », chez le même éditeur, mais tente bien à nouveau d’appliquer … Lire la suite

Note de lecture : « Super triste histoire d’amour » (Gary Shteyngart)

Quand Shteyngart entre en anticipation, avec sa verve et sa ruse, ça décoiffe, et c’est bon. x Troisième roman de ce digne représentant d’une certaine forme de la diaspora russe moderne, même s’il écrit en anglais, publié en 2010 (en ce début 2012 en France chez l’Olivier dans une traduction de Stéphane Roques), après « Traité … Lire la suite